BFM Business

Appel du Medef à travailler plus: "une drôle d'idée", selon Bruno Le Maire 

Le ministre de l'Economie ne s'est pas montré réceptif à la proposition du Medef de faire travailler davantage les Français. Il a néanmoins appelé à un effort de solidarité entre les entreprises, de justice pour les ménages les plus modestes et d'imagination pour bâtir un nouveau modèle économique.

"C'est une drôle d'idée de réfléchir comme cela". Invité ce mardi sur RMC et BFMTV, Bruno Le Maire a rejeté la proposition du Medef de faire travailler davantage les Français pour soutenir la reprise économique après la crise du coronavirus. 

S'il a effectivement appelé à "faire des efforts", le ministre de l'Economie a dit souhaiter voir avant tout "un effort de solidarité entre les entreprises", par exemple "des grandes entrepris vis-à-vis de leurs sous-traitants" ou "des grands distributeurs (...) vis-à-vis des producteurs français pour avoir des produits agricoles français dans les grands magasins qui distribuent notre alimentation". 

Aider les plus modestes

Bruno Le Maire a également appelé à un effort "de justice" envers les plus modestes. "J'avait dit en janvier 2020 que les revenus des moins qualifiés, des plus modestes, n'étaient pas suffisants. Et que nous avions un vrai sujet que le gouvernement a pris à bras le corps en augmentant le prime d'activité", a-t-il expliqué. 

Mais cette question doit "tous nous concerner", a-t-il ajouté, citant "la puissance publique, mais aussi les entreprises pour regarder comment est-ce qu'on peut améliorer la situation de ces personnes qui ont les revenus les plus modestes". 

"Effort d'imagination" 

"Aujourd’hui on est bien content d’avoir des personnes qui sont aux caisses des magasins, qui sont derrière les guichet des banques, qui ramassent les déchets et qui les traitent, qui transportent les biens dans les véhicules appropriés pour qu’on ait notre approvisionnement quotidien", a encore listé le ministre de l'Economie. 

Enfin, Bruno Le Maire a évoqué un "effort d'imagination" pour bâtir un "modèle économique plus respectueux de l'environnement, plus durable, qui nous permet de rapatrier sur notre territoire un certain nombre de production stratégique, notamment dans le domaine de la santé et de l'énergie". 

Paul Louis