BFM Business

Anne-Marie Idrac (France Logistique): "Il n'y a pas de problème logistique sur les vaccins"

Anne-Marie Idrac, présidente de France Logistique, était l'invitée ce jeudi matin de Good Morning Business sur BFM Business.

Va-t-on perdre une partie des doses de vaccin? "Il n'y a pas de problème logistique sur les vaccins, il y a des solutions logistiques", a assuré ce jeudi matin Anne-Marie Idrac, présidente de France Logistique, sur le plateau de Good Morning Business. "C'est relativement simple: il y a un seul maître d'ouvrage, c'est l'Etat, et les vaccins qui arrivent au rythme de leurs mises sur le marché", a poursuivi la dirigeante de l'association qui regroupe les acteurs privés de la filière logistique.

"Je vais vous donner une comparaison: la totalité de la campagne vaccinale dans les prochains trimestres, c'est quelques centaines de milliers de colis. Entre Noël et Nouvel, vous savez combien de colis ont été traités? Quelques centaines de millions. C'est plus simple que les masques où il y avait des volumes", a avancé Anne-Marie Idrac.

Chaîne du froid

Mais certains des vaccins contre le Covid-19 – notamment celui de Pfizer/BioNTech, qui doit être conservé à de très basses températures – sont particulièrement délicats à conserver. "Les opérateurs de la chaîne du froid, de la distribution pharmaceutique" sont habitués à de telles contraintes, a-t-elle assuré. "Je n'ai pas entendu parler de camions perdus ou de vaccins gâchés pour des histoires de rupture de la chaîne du froid. Ce n'est pas un problème".

Par ailleurs, si la France ne vaccine pas assez, "ce n'est pas pour des raisons logistiques", a estimé Anne-Marie Idrac. "Les logisticiens, nous sommes là pour respecter des cahiers des charges. Là il se trouve qu'il y en a un, qui est clair".
J. Br.