BFM Business

Amazon lance une nouvelle ferme éolienne en Irlande

-

- - DENIS CHARLET / AFP

Le géant de l’e-commerce lance un nouveau projet de production d’énergies renouvelables en Irlande. Amazon compte déjà 66 programmes à travers le monde.

Amazon annonce ses nouveaux projets d'énergies renouvelables et l'un d'eux se trouve en Europe. Une ferme éolienne doit voir le jour à Cork en Irlande en 2020. Un site d’une capacité de 23,3 mégawatts et pour une production maximale d'énergie propre de 68 000 mégawattheures chaque année. Objectif : produire de l'énergie propre destinée à Amazon et plusieurs millions de clients Amazon Web Services.

Amazon n'en est pas à son coup d’essai en matière d'énergie propre. Le géant américain a déjà lancé 66 projets à travers le monde. 51 d'entre eux sont consacrés à des toits solaires.

Depuis plusieurs années déjà, les géants du numériques deviennent les ambassadeurs des énergies vertes. Facebook avait été le premier à lancer en 2011 son premier data center européen en Suède. Un site exclusivement alimenté par l'hydroélectricité. De son côté Google s’est impliqué dans le développement de voitures électriques autonomes avant d’investir dans l’éolien. Microsoft fait de même, et mise également sur le solaire. Quant à Apple, la marque affiche depuis 2012 sa volonté de passer au plus tôt à une consommation 100% énergies renouvelables, jusque dans ses boutiques.

En investissant dans les énergies propres, les géants du numériques espèrent à terme alimenter leurs infrastructures sans être dépendants des énergies fossiles. Et pourquoi pas revendre cette énergie aux entreprises et aux résidents des zones concernées.

Et il faut dire que le défi est important. Selon le rapport Clicking Clean, publié en 2017 par Greenpeace, la pollution générée par l’industrie du Net et son impact sur le climat seraient déjà équivalents à ceux du secteur de l’aviation. 

Un simple mail envoyé génère 10 grammes de CO2. 10 milliards sont envoyés chaque heure à travers le monde. En France, les courriels gérés par une entreprise de 100 personnes entraînent l'émission de 13,6 tonnes équivalent CO2 par an, soit l'équivalent, en termes de pollution, de près de 14 allers-retours en avion entre Paris et New York, selon l'Ademe.

Sandrine Serais