BFM Business

A deux mois et demi de Noël, des jouets déjà en rupture de stock

Les ventes de jeux de société et de jouets ont bondi pendant le confinement

Les ventes de jeux de société et de jouets ont bondi pendant le confinement - PHILIPPE HUGUEN / AFP

En forte croissance depuis le déconfinement, les achats de jouets continuent d'accélérer et battent des records. Les marché devrait rattraper son retard d'ici la fin du mois et des produits sont déjà en rupture à près de trois mois de Noël.

Les enfants sont gâtés depuis le déconfinement. Alors que les achats de jouets avaient chuté de 25% entre mars et avril, ils sont depuis repartis en trombe. Depuis le déconfinement du 11 mai, 80% des ventes ont été rattrapées par le marché qui connaît une croissance de 15% par rapport à 2019, selon le cabinet spécialisé NPD.

Et la hausse des achats s'est encore accélérée avec la rentrée. L'enseigne JouéClub, leader du secteur en France, a ainsi constaté une croissance de 20% des ventes en septembre et ce après déjà un excellent mois d'août à +15%.

"A ce rythme-là, on aura rattrapé le manque à gagner du confinement d'ici la fin du mois", assure Franck Mathais, le porte-parole de JouéClub.

Envie de faire plaisir aux enfants ou achats de Noël anticipé? Les experts du secteur penchent pour la première hypothèse. "Il y a un peu d'anticipation mais c'est très marginal puisque les catalogues de Noël ne sont pas encore sortis, estime Franck Mathais. En revanche, ce qu'il se passe c'est que les Français sont moins partis en vacances, ont moins dépensé et ont plus d'argent à consacrer à leurs enfants. Le contexte de crise sanitaire les a rendus plus généreux et bienveillants avec eux."

+160% pour une Barbie sur Amazon

Des parents plus protecteurs et qui ont bien vu l'intérêt du jeu durant le confinement pour occuper les enfants.

"Pendant deux mois, les familles se sont retrouvées entre elles, ont dû réinventer de nouvelles habitudes et vivre ensemble, explique dans LSA Jean-Michel Grunberg, président de La Grande Récré. Beaucoup de parents ont découvert que, au-delà du loisir, le jouet est aussi un produit éducatif et une interface facilitant leur relation avec leurs enfants: cette prise de conscience et de sens sera pérenne et soutiendra le jouet ."

Un engouement tel que les magasins craignent déjà des ruptures de stocks sur certains produits. Ce qui est déjà le cas pour la gamme de poupées surprises de Mattel Barbie Color Reveal. En rupture dans la plupart des magasins, le produit flambe déjà sur Amazon. Vendue 20 euros en août, la poupée est désormais proposée par certains vendeurs à plus de 52 euros, soit une hausse de 160%. Le prix de la rareté.

Et ça ne fait peut-être que commencer. "Les commandes de Noël sont normalement passées en mars-avril par les magasins, or c'était le confinement à ce moment-là, explique Franck Mathais. Des enseignes se sont réveillées tard et des fabricants aussi."

Crainte d'un nouveau confinement, de ruptures de stocks sur les produits stars et arrivée dans quelques jours des nouveaux catalogues de jouets. Le mois d'octobre pourrait être historique pour le jouet en France.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco