BFM Business

7 entreprises familiales sur 10 prêtes à être dirigées par une femme

Plus de la moitié des entreprises familiales recensent une femme dans leur conseil d'administration.

Plus de la moitié des entreprises familiales recensent une femme dans leur conseil d'administration. - Timothy A Clary - AFP

La féminisation des entreprises familiales est en très bonne voie. C'est, du moins, ce que montre une étude mondiale de EY publiée ce lundi 4 mai.

La femme a beau être l'avenir de l'homme, le plafond de verre existe bel et bien au sein des grandes entreprises. Notamment en France, où le Cac 40 reste désespérément masculin.

Les entreprises familiales, elles, semblent néanmoins avoir pris le virage de la féminisation. La place prépondérante accordée aux femmes serait ainsi l'une des forces de ces sociétés où le gouvernail est souvent confié à un membre de la famille qui en détient le capital, selon une étude mondiale (*) de EY publiée ce lundi 4 mai et consacrée à leur gouvernance.

"Une évidence"

Globalement, plus de la moitié des entreprises familiales sondées (55%) ont une femme dans leur conseil d'administration. Au niveau de l'exécutif, elles comptent en moyenne cinq femmes au sein de leur direction.

Mieux, si l'on en croit cette étude, 7 grandes entreprises familiales sur 10 envisageraient de nommer une femme en tant que prochain directeur général, dont 11% l'envisagent "très sérieusement".

Or "Il est difficile d'ignorer l'évidence comme quoi plus une entreprise œuvre pour la parité, meilleures sont ses performances", affirme Kate Barton de EY Americas.

L'enquête rappelle à ce titre que les entreprises qui font confiance aux femmes en leur accordant d'importantes fonctions connaissent de meilleurs résultats au niveau de la rentabilité financière ("return on equity").

Du "business intelligent"

Elle appuie notamment ses dires sur une étude de McKinsey de 2012 qui montrait que les entreprises ayant une ou deux femmes dans leur direction surperformaient de 41% la moyenne de leurs secteurs sur cet indicateur en termes de rendements.

Kate Burton ajoute elle que promouvoir l'égalité des genres est simplement "du business intelligent" puisque les hommes et les femmes "ont des façon différentes d'évaluer les risques". Ainsi la diversité des genres "permet d'arriver à un équilibres, ce qui est primordial".

Pourquoi les femmes sont-elles davantage représentées au sein des entreprises familiales? La réponse serait en fait assez simple: les membres féminins des familles se préoccupent davantage des affaires de la fratrie qu'autrefois. 41% des entreprises sondées ont ainsi noté un gain d'intérêt de leur part lors des trois dernières années.

(*) L'étude de Ernst and Young a porté sur 2.400 entreprises familiales situées dans 21 pays

Qu'est-ce qu'une entreprise familiale?

Les définitions de l'entreprise familiale varient selon les pays. Toutefois selon la Commission européenne, une entreprise peut être considérée comme telle si elle remplit plusieurs conditions.

La plus grande partie des pouvoir de décisions doit être détenue par les fondateurs de la société ou par les personnes physiques qui ont acquis le capital de l'entreprise ou par leurs conjoints, parents ou les héritiers directs de leurs enfants. De plus, au moins un membre de la famille doit formellement participer à la gouvernance de l'entreprise. Les sociétés cotées entrent dans cette définition si la famille détient au moins 25% des pouvoirs de décision.

J.M.