BFM Business

5G: Stéphane Richard (Orange) n'attend pas "d'engouement tout de suite"

Si l'opérateur historique lancera commercialement ses offres le 18 novembre, son PDG estime sur BFM Business ce vendredi que le décollage aura lieu dans la seconde moitié de l'année prochaine, quand la couverture sera plus importante.

C'est le 18 novembre prochain que les opérateurs télécom français pourront activer leurs licences pour exploiter les fréquences 5G obtenues lors d'enchères qui ont rapporté 2,8 milliards d'euros à l'Etat.

Orange, qui a obtenu le plus de fréquences et qui a présenté ses forfaits dédiés, lancera-t-il alors commercialement ses premières offres?

Le 18 novembre (...) nous pourrons en effet proposer une connexion 5G là où elle sera possible techniquement (...) et si les clients ont un terminal compatible 5G", annonce ce vendredi dans Good Morning Business Stéphane Richard, le PDG de l'opérateur historique.

500 antennes 5G chez les 4 opérateurs

Néanmoins, il s'agira plus d'occuper le terrain que d'un vrai lancement national car les opérateurs ne disposent évidemment que de très peu d'antennes: 500 chez les quatre opérateurs qui ont été utilisées pour les tests.

Et le déploiement prendra du temps. "Au moins dans un premier temps, mais qui va être long, on ne construira pas d'antennes nouvelles, on gardera les antennes actuelles et on les passera de la 4G à la 5G", précise Stéphane Richard.

Enfin, il faudra que les consommateurs s'équipent de smartphones compatibles, ce qui dans un temps de crise pourrait également prendre plus de temps que prévu.

Autant d'éléments qui incitent le dirigeant à la prudence quant à l'adoption rapide de cette technologie. "Cela ne va pas certainement atteindre des gros volumes cet hiver surtout parce que le réseau sera très peu développé. Il faut attendre que la couverture monte en puissance dans les mois qui viennent. Donc je pense que c'est plutôt un sujet du second semestre 2021 (...) on n'attends pas d'engouement d'ici la fin de l'année mais c'est sûr que ça va être le grand sujet de 2021".

Vers une augmentation des prix?

Faut-il également s'attendre à une flambée des prix autour de la 5G. Rappelons que les prix du mobile en France sont parmi les plus bas de la planète et que les opérateurs doivent dépenser 10 milliards d'euros par an dans les réseaux (hors fréquences) dont 5 à 600 millions chez Orange.

"Est-ce que la 5G va être l'occasion de remonter les prix? C'est un nouveau service, c'est une nouvelle technologie, elle sera vendue au boin prix, répond Stéphane Richard. Et tous les opérateurs sont là croyez moi pour assurer la vitalité de la concurrence, on cherchera tous à séduire les consommateurs avec nos offres 5G. Il y aura des augmentations de prix certainement à partir du moment où on propose plus (mais) la 5G n'entraînera pas une flambée de la téléphonie en France, la concurrence est là pour y veiller".

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business