BFM Crypto
Crypto

Ces patrons qui veulent soutenir l'écosystème crypto en plein bear market

De Sam Bankman-Fried à Changpeng Zao (CZ) en passant par Justin Sun, tous se disent prêts aider le secteur en proie à de nombreuses difficultés.

Un de plus. Il n'y a pas que Sam Bankman-Fried, le patron de la plateforme FTX et Changpeng Zao (CZ), le patron de Binance, qui se mobilisent pour sauver l'écosystème des cryptomonnaies en plein "bear market" (marché baissier). Il y a aussi Justin Sun, le patron de la blockchain Tron.

Ce dernier a indiqué vendredi sur Twitter qu'il était lui aussi "prêt à servir" des entreprises en proie à des difficultés.

5 milliards de dollars

Ce dernier a précisé que "beaucoup" d'entreprises (entre 50 et 100) l'auraient contacté afin d'obtenir de l'aide.

"Nous examinons cela activement et voyons ce que nous pouvons faire ici. [...] Nous sommes prêts à dépenser 5 milliards de dollars pour aider les constructeurs de l'industrie à continuer de construire", a déclaré Justin Sun au média spécialisé The Block.

Justin Sun vise des entreprises "saines" à aider, notamment dans l'univers de la finance centralisée (CeFi) et décentralisée (DeFi). Pour rappel, de nombreuses plateformes de l'univers de la CeFi se sont retrouvées dans la tourmente depuis l'effondrement de la blockchain Terra: de la société Celsius, à BlockFi en passant par Voyager Digital et Three Arrow Capital.

Pour autant une question se pose: ces 5 milliards de dollars seront-ils piochés dans sa fortune personelle ou dans les réserves de l'écosystème Tron, qui s'élèvent à 2,3 milliards de dollars? Ce serait un mélange des deux, précise Justin Sun.

Mais réussira-t-il son pari? La question peut se poser. D'une part, il est difficile de connaître à l'heure actuelle la fortune personnelle de ce dernier. Si le Bloomberg Billionaires Index, qui recense en temps réel les fortunes des 500 personnes les plus riches du monde, précise celles de Sam Bankman-Fried (9,9 milliards de dollars) et de CZ (21 milliards de dollars), Justin Sun ne figure pas dans ce classement.

Par ailleurs, l'écosystème Tron a lancé début mai un stablecoin algorithmique, l'USDD. Or, depuis son lancement, ce stablecoin a perdu plusieurs fois son ancrage face au dollar. Certains experts se demandent notamment si ce stablecoin pourrait connaître le même sort que le stablecoin usdt (ust) de la blockchain Terra, qui s'est effondré lors du crypto-krach du mois de mai.

Si Justin Sun semble se livrer à une guerre d'égo face aux annonces de ses concurrents Binance et FTX, l'avenir nous dira quels sont ceux qui ont vraiment réussi à sauver l'industrie.

"Nous allons sauver plusieurs projets" (CZ)

Pour rappel, le patron de Binance, CZ, a récemment déclaré que des dizaines de sociétés l'avaient sollicité afin de leur venir en aide.

"Nous examinons un grand nombre de transactions dans le contexte de la crise des liquidités de l'écosystème et certaines d'entre elles sont en fait de bonnes transactions. Je pense donc que vous verrez que nous allons investir, renflouer, sauver plusieurs projets", a indiqué ce dernier dans le média spécialisé Decrypt.

Pour ce dernier, il est préférable de racheter des sociétés dans la tourmente plutôt qu'elles ferment. "Cela signifie que les utilisateurs ne perdent pas d'argent ou, espérons-le, en perdent moins", a t-il estimé. Pour l'instant, aucune annonce de rachat n'a été faite de la part de Binance.

Quelques milliards en réserve (Sam Backman-Fried)

De son côté, Sam Bankman-Fried, le patron de la plateforme d'échange de cryptomonnaies FTX, a déclaré à Reuters qu'il avait "quelques milliards" (2 milliards plus exactement) pour soutenir des entreprises en difficulté qui pourraient destabiliser l'écosystème.

Ce dernier a déjà mis au pot de certaines sociétés. Il a par exemple accordé un crédit de 250 millions de dollars à la plateforme de prêts BlockFi, et envisagerait même de racheter la société.

Mais certains de ses investissements sont moins bénéfiques: fin juin, sa crypto société Alameda Research a accordé une facilité de crédit de 200 millions de dollars au crypto-courtier Voyager Digital... En vain, puisque Voyager Digital a depuis déposé le bilan.

Pour rappel, le marché des cryptomonnaies a subi deux fortes chutes en l'espace de quelques mois, l'une en mai suite à l'effondrement de l'écosystème Terra, l'autre mi-juin dans un contexte de destabilisation de nombreuses plateformes dans la finance centralisée, comme Celsius. A titre d'exemple, le bitcoin frôle au moment de la rédaction les 20.000 dollars, ayant perdu 70% de sa valeur depuis son pic historique en novembre dernier à 69.000 dollars.

Pauline Armandet