BFM Côte d'Azur
Cote dAzur

Port du masque à Nice: Jean Leonetti critique aussi la décision de Christian Estrosi et réclame une règle commune

Jean Leonetti, maire d'Antibes, demande une harmonisation des règles contre la Covid.

Jean Leonetti, maire d'Antibes, demande une harmonisation des règles contre la Covid. - STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Le maire d'Antibes, Jean Leonetti, a adressé ce jeudi un courrier au préfet des Alpes-Maritimes. Il lui demande d'harmoniser les règles sur la lutte contre le Covid alors que le masque va s'imposer à nouveau dans les transports en commun de Nice.

La décision de Christian Estrosi d'obliger à nouveau dès lundi le port du masque dans les transports en comun niçois ne passe décidément pas auprès des élus locaux.

Quelques heures après la vive critique du député des Alpes-Maritimes Éric Ciotti à l'adresse du maire de Nice, c'est Jean Leonetti qui prend la parole. Le maire d'Antibes a adressé un courrier au préfet des Alpes-Maritimes.

Harmoniser les règles

Jean Leonetti demande d'harmoniser les règles de lutte contre le Covid sur l'ensemble du département "pour éviter que, comme dans un passé récent, chaque élu local édicte ses propres règles sur un territoire limité".

"Je vous demande, dans un souci de cohérence et à la lumière de la situation sanitaire réelle de notre département et de notre pays, de faire adopter des mesures identiques sur l'ensemble du département", écrit le maire d'Antibes.

Jean Leonetti affirme vouloir "clarifier la situation aux yeux de nos concitoyens" et souhaiter "répondre efficacement à la crise sanitaire". Le maire d'Antibes semble également s'accorder avec les recommandations du gouvernement qui a décidé, pour l'instant, de ne pas rendre le port du masque à nouveau obligatoire notamment dans les transports en commun.

"On constate que les personnes affectées développent des formes moins graves de la maladie [...] C'est d'ailleurs une des raisons invoquées par le gouvernement pour ne pas passer de 'recommandations' à des 'obligations' de port du masque", poursuit Jean Leonetti.

Outre les contestations politiques sur le retour du masque obligatoire, un juriste a déposé un recours devant le tribunal administratif de Nice. Celui-ci sera examiné vendredi par un juge qui rendra sa décision dans l'après-midi.

Amaury Tremblay