BFM Auto

Les automobilistes perdus face aux gadgets électroniques de leur voiture

Les fonctionnalités des véhicules connectés sont encore trop peu connues des acheteurs.

Les fonctionnalités des véhicules connectés sont encore trop peu connues des acheteurs. - mayoseitzmediamonitor.com

Alors que le véhicule connecté est un terme récurrent dans le monde de l'automobile et que les équipements "high-tech" sont de plus en plus nombreux, on constate un décalage flagrant entre l'acheteur, ses besoins, et les fonctionnalités des modèles vendus. Des observations faites par une étude de TNS Sofres/Bearing Point portant sur 7 pays européens, dont la France.

Le nombre d’équipements de connectivité sont un très bon argument de vente pour les concessionnaires, mais beaucoup d’automobilistes sont dépassés par ces derniers et ne savent pas les utiliser. C’est ce qu’avance une étude de TNS Sofres/Bearing Point menée dans 7 pays d’Europe (Allemagne, Espagne, France, Hollande, Norvège, Royaume-Uni et Suède) et parue ce mercredi. Selon elle "4 conducteurs de voitures connectées sur 10 ignorent encore tout des fonctionnalités de leur véhicule" alors que 32% considèrent ces outils comme importants dans l'achat du véhicule, principalement les acquéreurs les plus jeunes.

Des acheteurs passifs, des vendeurs qui le sont tout autant

La faute, certainement, à un manque d’explications fournies par les concessionnaires au moment de la vente : en France, dans 33% des cas, aucune démonstration de ces derniers n’a été donnée au moment de la vente. L’écart générationnel n’explique pas tout, mais quand on sait que l’âge moyen de l’acheteur de voiture neuve est de 55 ans dans l’Hexagone, il est fort probable qu’une proportion non négligeable ne soit pas familière avec les équipements connectés, offerts ou vendus en option. D’où un certain paradoxe, alors que les automobilistes plébiscitent les équipements de sécurité et d’aide à la conduite -62% les jugent importants- ce sont les services d’infotainement qui sont les plus utilisés (55%), même si seulement 40% des sondés les trouvent utiles.

Le GPS reste un incontournable

Les automobilistes font finalement peut appel aux fonctions telles que les ordinateurs de bord et les commandes au volant (20%), ou encore les aides à la conduite (19%). Les outils de veille quant à l’entretien du véhicule ne sont que très peu utilisés (11%). La navigation par GPS est, sans surprise, plus répandue: 53% des conducteurs y font appel et la maîtrise. Pour Karen Tartour, directrice du pôle Automobile à TNS Sofres, "La méconnaissance de ces équipements représente déjà un manque à gagner certain pour les constructeurs." 

Le résultat, c’est une débauche d’énergie et d’investissements en quelque sorte jeté par les fenêtres pour les constructeurs et presque 4 acheteurs de véhicules sur 10 qui ne savent même pas que leur véhicule est ... une voiture connectée. L’étude préconise donc de mieux mettre en valeur ces équipements, par des démonstrations, des explications, mais aussi par la promotion : "L'avenir de la voiture connectée n'est pas qu'une question d'innovation technologique entre les mains des ingénieurs. Les équipes marketing et les forces de ventes ont un rôle clé à jouer dès à présent" conclut Karen Tartour, dans un communiqué. A bon entendeur…

H.Beloucif