BFM Auto

Le rétroviseur en voie de disparition au Japon

En janvier 2016, BMW a dévoilé un concept sur la base d'une i8, dotée de caméras en lieu et place des rétroviseurs.

En janvier 2016, BMW a dévoilé un concept sur la base d'une i8, dotée de caméras en lieu et place des rétroviseurs. - BMW AG

Le Japon est le premier pays à légaliser l’utilisation des caméras en lieu et place des rétroviseurs. Un premier véhicule sera mis sur le marché avec un tel système en août.

Au Japon, fini le petit coup d’œil dans le rétroviseur gauche, avant le contrôle d’angle mort, pour déboiter et changer de file. Il faudra désormais regarder sur un écran dans l’habitacle pour savoir ce qui passe derrière sa voiture. Le pays a en effet autorisé le 17 juin l’utilisation de caméra à la place des rétroviseurs, rapporte le site spécialisé Automotive News.

Bye-bye le rétroviseur central

Le premier rétroviseur remplacé sera le rétroviseur intérieur. Sa forme restera identique, mais au lieu d’une glace, c’est un écran qui diffusera les images prises à 160 degrés par une caméra située à l’arrière du véhicule. L’avantage de ce système est d’éliminer les angles morts des deux côtés de la lunette arrière, tout en offrant une meilleure qualité d’image, limitant les effets de lumière aveuglante, lors d’un coucher de soleil par exemple, et offrant une meilleure vision la nuit.

"Dans un premier temps, pour que les conducteurs s’habituent, les systèmes sans rétroviseur seront placés aux mêmes endroits qu’actuellement, précise le ministre des Transports Masaru Miyashita au quotidien Japan Times. C’est l’habitude qui augmentera la sécurité". Les Allemand Bosch et Français Valeo développent aussi des systèmes équivalents. Le premier modèle de série commercialisé au Japon avec ce système arrivera en concession en août. Automotive News croit savoir qu’il s’agit du Nissan X-Trail. Un véhicule dispose déjà de ce système depuis trois ans: la Volkswagen XL1. Mais ce petit modèle hybride n’a été produit qu’en toute petite série, à un tarif équivalent à celui d’une supercar.

Japon, Europe, Etats-Unis

L’archipel est ainsi le premier pays à légaliser officiellement l’utilisation de cette technologie sur des véhicules de série, et pas uniquement sur des prototypes. Le Forum mondial pour l’uniformisation de la réglementation automobile des Nations Unies a validé l’année dernière la légalisation de tels systèmes, chaque pays adhérent doit ensuite traduire cette autorisation dans son droit national.

L’Europe pourrait être le prochain continent à autoriser les caméras comme rétroviseurs. Une législation équivalente est attendue en 2018 aux Etats-Unis, également en Chine. Selon l’équipementier nippon Ichikoh Industries, qui travaille sur cette technologie, 29% des voitures vendues au Japon en 2023 auront des caméras pour rétroviseurs.

P. Ducamp