BFM Auto

Cette Opel Ampera-e pourrait bien se conduire avec une seule pédale

L'Opel Ampera-e sera dévoilée au Mondial de Paris. Elle repose sur la Chevrolet Bolt américaine.

L'Opel Ampera-e sera dévoilée au Mondial de Paris. Elle repose sur la Chevrolet Bolt américaine. - Chevrolet

Sur la Chevrolet Bolt, autrement appelée Opel Ampera-e en Europe, le freinage récupératif serait si puissant qu'il permettrait de se passer de la pédale de frein.

Avec les premières voitures automatiques comme avec les modèles électriques, les conducteurs n'avaient déjà plus besoin de pédale d’embrayage. Désormais, c’est la pédale de frein qui serait en voie de disparition. C’est ce qui ressort en effet des premières indiscrétions au sujet de la nouvelle Chevrolet Bolt, qui sera proposée en Europe par Opel et rebaptisée Ampera-e. La marque allemande qui appartient à General Motors présentera cette voiture 100% électrique au Mondial de Paris qui ouvrira ses portes le 29 septembre.

Quatre niveaux de freinage récupératif

S’il y aura bel et bien une pédale de frein dans l’Ampera-e, elle pourrait toutefois ne pas beaucoup servir. Le freinage récupératif, qui permet aux véhicules électrique et hybrides de récupérer de l’énergie lors des phases de décélération, serait en effet si puissant sur ce modèle qu’il permettrait de ralentir et de s’arrêter simplement en relâchant l’accélérateur. Comme l’explique Forbes, cette possibilité sera offerte par le niveau le plus poussé du freinage récupératif sur les quatre proposés par le véhicule. Bien sûr en cas d’urgence, GM précise qu’il reste possible d’utiliser la pédale de frein pour s’arrêter.

L'intérieur de la Chevrolet Bolt, le modèle jumeau de l'Opel Ampera-e.
L'intérieur de la Chevrolet Bolt, le modèle jumeau de l'Opel Ampera-e. © GM

Cette possibilité d’une conduite "mono pédale" avait déjà été évoquée par BMW au moment du lancement de sa i3 en 2013. La marque allemande expliquait ainsi à Challenges qu’en ville, 75% des arrêts pouvaient être effectués simplement en relevant son pied de l’accélérateur. D’autres constructeurs n’ont pas souhaité pousser aussi loin cette récupération d’énergie pour ne pas perturber le conducteur.

J.B.