BFM Auto

Vignettes, restrictions de circulation:  pourquoi il faut bien se renseigner avant de partir en voiture à l'étranger

Une réplique de voiture sur une carte de l'Europe (photo d'illustration).

Une réplique de voiture sur une carte de l'Europe (photo d'illustration). - Pixabay

Bruxelles, Londres, Berlin, Madrid, Rome: vous souhaitez vous rendre dans une grande ville européenne en voiture cet été? Pour éviter une contravention surprise, il vaut mieux se renseigner au préalable sur la législation routière en vigueur.

Entre les zones à circulation restreinte, les villes exigeant un enregistrement du véhicule au préalable ou encore les différentes vignettes obligatoires dans certains pays européens, il devient indispensable de préparer son voyage en amont avant de traverser la frontière avec son véhicule. 

Sur la carte interactive ci-dessous, nous avons recensé les principales restrictions dans les pays frontaliers et proches de la France. La liste n'est cependant pas exhaustive, se concentrant principalement sur la législation des grandes villes. 

Cliquez sur les points de la carte pour consulter les restrictions appliquées dans chaque ville. 

En Allemagne notamment, de nombreuses petites villes non-répertoriées sur notre carte imposent le port d'une vignette écopastille pour circuler librement. N'hésitez donc pas à vous informer plus précisément, par exemple sur le site spécialisé Le Moniteur Automobile qui compile beaucoup d'informations sur la la législation routière européenne.

La Suisse, le premier pays européen à imposer une vignette

Dès 1985, la Suisse met en place une vignette unique pour ses autoroutes. Elle existe toujours aujourd'hui et coûte désormais 36 euros. Valable 14 mois, elle peut être achetée sur Internet, à la frontière ou dans les stations services. Une fois acquis, le macaron doit être collé sur le pare-brise.

A l'Est de l'Europe, de nombreux pays ont développé une méthode similaire. L'Autriche, la Bulgarie, la Hongrie, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie, la République Tchèque font également payer une somme forfaitaire aux automobilistes, avec généralement plusieurs durées de validité au choix.

Attention aux amendes

Pensez bien à vous renseigner avant votre déplacement dans les grandes villes concernées par un péage urbain. Les véhicules étrangers sont en effet concernés par ces mesures et vous risquez une amende en cas de non-paiement du droit à circuler avec des systèmes de reconnaissance des plaques automatisés. 

A Londres, vous risquez par exemple une amende d'au moins 65 livres sterling (72 euros). A Bruxelles, la note est plus salée, avec une contravention de 350 euros, mais qu'on ne peut recevoir que tous les 3 mois (et donc au maximum 4 fois par an). 

A Madrid, l'amende est de 90 euros. Elle est de 25 euros pour une circulation avec un véhicule ancien dans le centre-ville de Lisbonne.

Louis Tanca et Julien Bonnet, avec AFP