BFM Business

Vignette Crit'Air: les diesel d'avant 2001 interdits en semaine à Paris

Des policiers contrôlant les véhicules en janvier, quand la Zone de Circulation Restreinte (ZCR) de Paris est entrée en vigueur. A partir du 1er juillet, ils verbalisent les automobilistes dont le véhicule ne porte pas de pastille.

Des policiers contrôlant les véhicules en janvier, quand la Zone de Circulation Restreinte (ZCR) de Paris est entrée en vigueur. A partir du 1er juillet, ils verbalisent les automobilistes dont le véhicule ne porte pas de pastille. - Jacques Demarthon - AFP

A partir de ce samedi 1er juillet, les véhicules porteurs de la pastille Crit’Air 5 (diesel immatriculés entre 1997 et 2001) n’auront plus le droit de rouler dans Paris intra-muros en semaine. La pastille Crit'Air devient dans le même temps obligatoire, sous peine d'une amende de 68 euros.

Si votre voiture diesel date de la fin des années 90, vous ne pourrez bientôt plus entrer dans Paris la semaine. A partir du 1er juillet, les véhicules qui portent la pastille Crit’Air 5 ne pourront en effet plus circuler dans la capitale, du lundi au vendredi, entre 8 heures et 20 heures. L’interdiction les concernant ne sera donc effective, dans les faits, qu’à partir du lundi 3 juillet.

La vignette Crit’Air 5 cible les voitures particulières et utilitaires légers diesel immatriculés entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2000 (soit les voitures soumises à la norme Euro 2). Sont aussi concernés par cette vignette numéro 5 les poids lourds et autocars immatriculés entre le 1er octobre 2001 et le 30 septembre 2006.

Les best-sellers des années 90 interdits

Parmi les voitures interdites, le modèle le plus touché par l’interdiction, c’est le Renault Scénic. La Renault Clio, mais aussi la Peugeot 406 font partie des modèles interdits en plus grand nombre, devant la Renault Laguna 1ère génération et la Volkswagen Golf IV (voir photo ci-dessous). Tous les best-sellers de cette fin des années 90 sont en fait concernés. Cette nouvelle interdiction fait suite à celle l’été dernier de la circulation dans Paris des vieilles voitures de plus de 20 ans, immatriculées avant le 1er janvier 1997.

Au total, selon des chiffres compilés par notre partenaire spécialiste des données automobiles AAA Data, 4,4% du parc francilien est concerné par cette nouvelle interdiction, soit 334.864 véhicules exactement. Sans compter le reste du parc diesel français de la même époque, lui aussi concerné.

Clio, 406, Laguna ou Golf, ces générations de la fin des années 90 font partie des modèles les plus touchés par l'interdiction.
Clio, 406, Laguna ou Golf, ces générations de la fin des années 90 font partie des modèles les plus touchés par l'interdiction. © -

Une amende de 68 euros dès samedi

Les véhicules soumis à une vignette Crit’Air 5 ne se limitent cependant pas aux voitures parisiennes, ou franciliennes. Cette nouvelle interdiction fait en effet suite à la mise en place le 16 janvier 2017 d’une Zone à Circulation Restreinte (ZCR) à Paris. La mairie a ainsi durci son plan de lutte contre la pollution. Tout véhicule qui compte circuler dans la ZCR est donc soumis au dispositif Crit’Air.

Et s’il ne porte pas de pastille, il sera verbalisé, quel que soit son véhicule: auto, bus, ou encore les deux-roues, qui sont également soumis à leur propre barême Crit'Air. A partir du 1er juillet, circuler sans vignette Crit’Air dans Paris vous expose à une amende de 68 euros, de nouveaux panneaux signalent cette interdiction aux entrées de la capitale. A partir de lundi, vous serez aussi verbalisé si vous circulez avec une voiture Crit’Air 5.

Pauline Ducamp