BFM Business

Une conductrice flashée à 228 km/h... juste après un premier excès de vitesse

C'est à bord de sa Ford Mustang jaune qu'une Américaine a été flashée à plus de 220 km/h, juste après une première amende pour excès de vitesse.

C'est à bord de sa Ford Mustang jaune qu'une Américaine a été flashée à plus de 220 km/h, juste après une première amende pour excès de vitesse. - Ford

Juste après avoir reçu une première amende pour un excès de vitesse à 148 km/h, une conductrice américaine a été prise... à 228 km/h par le policier qui venait de la verbaliser.

Lorsqu'on vient de se faire arrêter par les forces de l'ordre, la plupart des conducteurs adopteraient certainement une conduite plus douce au moment de reprendre la route. Mais visiblement, ce n'est pas le cas de cette conductrice américaine. 

A bord de sa Ford Mustang jaune, Chauntl Wilson roulait sur une voie rapide du Nebraska lorsqu'elle est arrêtée par un agent de police, relate Fox News. Elle venait d'être flashée à 92 miles par heure (148 km/h) sur une route limitée à 75 miles par heure (120 km/h). Immobilisée sur le bas côté, elle est verbalisée puis peut repartir.

Sauf que cette première mésaventure ne lui a pas vraiment servi de leçon. Chauntl Wilson repart pied au plancher, si bien qu'elle est rapidement flashée à 142 miles par heure (228 km/h) par le même policier. Ce dernier avait en effet commencé à la suivre en voyant son redémarrage canon. Après avoir refusé d'obtempérer et le début d'une poursuite avec les forces de l'ordre, la conductrice se range finalement d'elle-même sur le bas côté.

Cette fois-ci, avec une vitesse qui représente quasiment le double de la limitation, la conductrice est arrêtée pour conduite dangereuse. De la marijuana a en outre été retrouvée dans sa voiture, ce qui pourrait alourdir les charges retenues contre elle.

Et en France, que risque-t-on?

Si on transpose cette histoire en France avec une limitation à 130 km/h sur autoroute, le premier excès de vitesse de 148 km/h aurait donné lieu au retrait d'un point sur le permis de conduire et d'une amende de catégorie 3 de 68 euros (excès de vitesse inférieur à 20 km/h hors agglomération). Avec la limitation à 120 km/h, on passe à deux points et une amende de catégorie 4, soit 135 euros (excès de vitesse entre 20 et 30 km/h).

La punition est bien entendu plus sévère pour le deuxième excès de vitesse. Flashé à 228 km/h, un conducteur s'expose au retrait de six points, à une amende de 1500 euros et à une suspension du permis de conduire pendant trois ans (excès de vitesse supérieur à 50 km/h). Depuis 2016, le véhicule peut également être immobilisé dans une fourrière pendant une durée maximale de sept jours;

En cas de récidive, le montant de l'amende peut grimper à 3750 euros et le conducteur s'expose à une peine de trois mois de prison et à la confiscation du véhicule.

Julien Bonnet