BFM Auto

Sanctionné pour un excès de vitesse, un Australien accuse le vent

"Le vent m'a poussé", la meilleure excuse selon la police australienne pour justifier un excès de vitesse dans un Holden Rodeo.

"Le vent m'a poussé", la meilleure excuse selon la police australienne pour justifier un excès de vitesse dans un Holden Rodeo. - Flickr

Ce jeudi, l’Australie célèbre sa fête nationale. L’occasion de rendre hommage à un conducteur "aussie", détenteur de la meilleure excuse pour justifier un excès de vitesse.

Plus c’est gros, plus ça passe, c’est le raisonnement qu’à du tenir ce conducteur australien, pris en excès de vitesse dans la petite ville de Three Springs, à l’Ouest de l’Australie, à 325 kilomètres au nord de Perth. L’histoire était tellement grosse que la police locale n’a pas manqué de la partager sur son compte Twitter, comme le rapporte le site spécialisé Carscoops.

Dans un pick-up Holden Rodeo (voir notre photo), le conducteur roulait à 129 km/h, soit 19 km/h au-dessus de la vitesse autorisée, 110 km/h. Contrôlé par la police, cette dernière dresse un procès-verbal, avec 200 dollars australiens d’amende (soit environ 140 euros) et un retrait de 2 points sur le permis du conducteur. Conducteur qui ne se démonte pas et trouve une excuse pour justifier son excès de vitesse.

"Le vent m’a poussé", a retranscrit l’officier de police sur le PV. Or, le vent ne semblait pas particulièrement élevé cette semaine, surtout pour bousculer un pick-up avoisinant les deux tonnes. Visiblement, les policiers n'ont pas été convaincus par cette explication météorologique. "L’excuse du jour", souligne en effet la police de Three Springs sur Twitter. Les forces de l'ordre australiennes sont réputées pour être très à cheval sur le respect des limitations de vitesse.

Pauline Ducamp