BFM Auto

Tesla veut vendre ses voitures uniquement en ligne

-

- - Saul LOEB / AFP

Tesla a annoncé cette nuit qu’il allait fermer ses boutiques dans le monde. Ses voitures, dont la plus abordable, la Model 3, ne seront plus disponibles qu’en ligne.

"Cette Tesla Model 3, sur ma photo de profil, coûte 35.000 dollars, hors aides de l’Etat, et prend une minute à acheter en ligne sur tesla.com". En 110 caractères seulement sur son compte Twitter, Elon Musk a fait évoluer cette nuit (heure française) la manière de vendre ses véhicules.

Le patron de Tesla a en effet annoncé la fermeture des boutiques de la marque à travers le monde. Les futurs clients pourront désormais uniquement acheter en ligne les Model S, X et la plus abordable Model 3. Notamment dans sa version à 35.000 dollars, désormais disponible.

Moins de boutiques = des voitures moins chères

Cette décision est avant tout financière. Elon Musk a notamment alerté cette nuit sur des pertes au 1er trimestre, suite aux investissements en Chine notamment. Vendre uniquement en ligne fera économiser les charges fixes des concessions. Ces économies permettront de "baisser les prix des véhicules d'environ 6% en moyenne", justifie Tesla, qui possédait 378 boutiques fin décembre.

Depuis 2017, Elon Musk avait accéléré l’ouverture des concessions, qui sont aussi souvent des centres d’entretien. Sur la distribution des véhicules, la marque californienne avait surtout rencontré des problèmes aux Etats-Unis. Dans certains Etats, Tesla devait ainsi passer par des vendeurs physiques pour écouler ses véhicules, et a notamment perdu des batailles judiciaires au Texas, en Caroline du Nord ou encore dans le Michigan, pour avoir voulu y vendre directement ses voitures. Elon Musk s’est toujours montré très critique face aux réseaux de distribution classiques, très coûteux et loin de l’ADN geek de Tesla.

Le constructeur californien conservera cependant quelques boutiques physiques, comme des showrooms de présentation des véhicules et de la technologie. Selon le mémo envoyé aux employés de Tesla pour expliquer ce changement de stratégie, que s’est procuré la chaîne CNBC, le constructeur va renforcer les investissements dans sa branche service. Une manière de rassurer les employés, mais aussi les clients. En particulier sur la capacité d’entretenir leur véhicule.

Peu de changements pour les acheteurs

Dans les faits, les changements seront minimes pour les clients. Dans une concession Tesla, les clients commandaient déjà en ligne leurs véhicules, via le site de la marque, mais ils étaient assistés d’un vendeur. Or, toute commande en ligne en concession était considérée comme une vente physique. Ils seront désormais seuls face à leur écran d’ordinateurs. Tesla a revu l’interface du site, devenue beaucoup plus fluide et efficace pour les réservations. Dans son mémo, Elon Musk souligne que 78% des Model 3 ont ainsi été commandées en ligne, et 82% sans essai.

Acheter en ligne suppose en effet de ne pas tester le véhicule. Elon Musk s’est montré rassurant. "Ce sera facile de se faire rembourser" en cas de problème, a-t-il souligné. Une nouvelle option lors de l’achat vient donc d’être introduite. Elle laisse 7 jours ou l’équivalent de 1000 miles (1600 kilomètres) au nouveau propriétaire pour renvoyer la voiture si elle ne lui convient pas. Cette offre est déjà proposée par exemple en France par le site de vente de voitures en ligne Aramis Auto, dont PSA est actionnaire. "Les clients peuvent maintenant acheter une Tesla en Amérique du Nord via leur téléphone, en environ une minute, et cela sera étendue sera bientôt disponible dans le monde entier", poursuit Elon Musk dans son mémo. La Tesla Model 3 à 35.000 dollars sera disponible dans six mois en Europe.

Pauline Ducamp