BFM Auto

Scooters électriques: Zeway et Monoprix proposeront dès septembre un service d'échange de batteries

Zeway et Monoprix s'allient dans la mobilité douce

Zeway et Monoprix s'allient dans la mobilité douce - Zeway

Zeway, le service de location de scooters qui sera déployé dans Paris en septembre s'est allié à Monoprix qui accueillera des bornes d'échange de batteries dans tout Paris.

Pourquoi attendre plusieurs heures pour charger la batterie de son scooter électrique quand on peut tout simplement la changer pour en prendre une pleine? C'est l'objet de l'accord conclu entre Monoprix (groupe Casino) et Zeway, une startup créée par Amaury Korniloff et Stéphanie Gosset.

Dès septembre prochain, 25 magasins parisiens de l'enseigne de distribution installeront des bornes de recharge pour les scooters "powered by" Zeway qui permettront d'échanger une batterie vide contre une pleine.

Zeway et Monoprix s'allie dans la mobilité douce
Zeway et Monoprix s'allie dans la mobilité douce © Zeway

Les utlisateurs de ces deux roues trouveront ainsi une batterie pleine à moins de 2 km, où qu’il soit dans Paris. Une appli mobile indique le niveau de batterie et localise la borne d'échange la plus proche. Elle sert aussi à bloquer le scooter et le géolocaliser.

130 euros par mois

Ces scooters seront déployés à Paris dès la rentrée. Ils seront proposés sous abonnement avec un kilométrage illimité. Ce forfait mensuel démarre à 130 euros. Il comprend l'entretien, une assurance chez Allianz et l'accès au stations de recharge.

Zeway se positionne comme une alternative aux services de scooters partagés qui imposent une zone de stationnement. Les Zeway peuvent se garer sur toutes les places réservées et gratuitement si bientôt le stationnement devient payant dans la capitale.

Les Zeway sont des équivalents 50 cm3 de 74 kg atteignant une vitesse maximum de 45 km/h. Ils offrent une autonomie de 40 km avec une charge pleine. Une version 125 cm3 dotée de deux batteries sera également proposée.

Si Zeway est le premier à lancer ce modèle de batteries échangeables en France, il n'est pas le premier dans le monde. Il y a deux ans, Kymco avait présenté un service similaire. Le projet, baptisé Ionex, n'a pour le moment été déployé qu'à Taiwan. Idem pour Gogoro. Ce service, nommé Flex, a été lancé dès 2015 avec déjà un millier de points d'échange. Ils devrait être ouvert en Europe, mais la société n'a toujours pas indiqué de date précise.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco