BFM Business

Rendre service, le nouveau créneau de la voiture du futur

Elle ne nous emmènera plus uniquement d’un point A à un point B. Au XXIe siècle, la voiture facilitera les déplacements des personnes handicapées ou verra les dangers avant l’humain.

Si elle sera probablement électrique, vraisemblablement autonome, la voiture de demain se présentera aussi comme un véhicule facilitant la vie des humains. C’est en tout cas l’un des axes proposés au Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas (Nevada) cette semaine. La voiture du futur rendra avant tout service.

Montrer ce que le conducteur ne voit pas

Le service passe avant tout par l’information augmentée. Continental, Nissan et le spécialiste de l’intelligence artificielle Nuance, ou encore Valeo, tous proposent aux conducteurs de voir le danger à sa place. Ou plutôt avant lui. L’équipementier français Valeo présente ainsi au CES "XtraVue Trailer" (voir notre vidéo).

Ce système utilise les caméras du véhicule, mais aussi ceux des véhicules devant lui. Si par exemple un bus se trouve devant une voiture, les images filmées par la caméra du bus, à l’avant, s’afficheront sur l’écran de la voiture qui le suit, en même temps que les images prises par la voiture elle-même. Résultat: le bus apparaît comme effacé. Le conducteur peut alors doubler en toute sécurité.

Faciliter les déplacements des personnes handicapées

La voiture de demain devra aussi rendre plus facile la vie en ville. Ce qui passe notamment par permettre aux personnes à mobilité réduite de se déplacer où elles veulent. Italdesign, un bureau d’études propriété de Volkswagen, a ainsi développé Moby (voir notre video). Ce petit véhicule autonome, en autopartage, peut accueillir un fauteuil. Il se déplace ensuite vers le lieu choisi.

Hyundai propose lui d'aller chercher directement les personnes chez elles, via son concept-car Elevate. Ce véhicule est doté de quatre jambes, pour pouvoir se déplacer sur n'importe quel terrain. Il peut ainsi s'élever en haut d'escaliers, afin de permettre par exemple à une personne en fauteuil de s'y installer. 

Pauline Ducamp, avec Léa Fernandes