BFM Auto

Question philosophique du jour: une voiture peut-elle voler?

Terrafugia poursuit son projet de voiture volante avec un second prototype, la TF-X.

Terrafugia poursuit son projet de voiture volante avec un second prototype, la TF-X. - Top Gear - BBC

Imaginer une voiture volante, soit. Construire un prototype de voiture volante, soit. Annoncer qu’elle volera vraiment dans 10 ans, (un peu moins) soit. La société californienne Terrafugia y croit, Top Gear planche encore sur la faisabilité de l'affaire.

L’entreprise américaine Terrafugia, basée dans le Massachusetts, aux Etats-Unis, ne démord pas de l’idée que la route et le ciel peuvent être reliés par l’intermédiaire d’un seul véhicule. Et si le premier projet, baptisé "Transition" ressemblait plutôt à un avion roulant, les images de synthèse du projet TF-X font bel et bien penser à une voiture volante. Car le but de Terrafugia reste de proposer une voiture volante commercialisable d’ici dix ans. Dans cette course, les américains sont d’ailleurs en concurrence avec la Slovaquie et son entreprise Aeromobil. Et à en croire la firme américaine, une "étape importante" viendrait d’être franchi dans le développement de la TF-X.

Décollage vertical

La FAA (pour Federal Aviation Administration) aurait donné son accord pour expérimenter une réplique au 1/10ème de la TF-X – donc un drone – qui volerait seule. Un accord qui permet, au passage, le déblocage de fonds importants puisque le projet porte actuellement l’étiquette de drone et avec lui tout l’aspect sécuritaire. Reste que la fiche technique de la future TF-X est de plus en plus alléchante: quatre place, moteur hybride essence/électrique, conduite (et donc pilotage?) semi-automatique, décollage vertical à l’image d’un hélicoptère. "D’autres mises à jour arriveront prochainement", dit-on du côté du Massachusetts. Si tu ne crois pas celle-là…

François Lemaur avec Top Gear