BFM Auto

Que sait-on du projet de berline sportive électrique de Porsche

Dévoilée au salon de Francfort (Allemagne) en 2015, le concept Mission E préfigure fortement la future voiture électrique de Porsche.

Dévoilée au salon de Francfort (Allemagne) en 2015, le concept Mission E préfigure fortement la future voiture électrique de Porsche. - Porsche AG

Le constructeur allemand compte bien rappeler à Tesla d’ici la fin de la décennie que les voitures sportives sont son pré carré, qu’elles soient dotées d’un flat-six ou d’un moteur électrique.

Un look d’oiseau blanc, des lignes qui croisent une 911 futuriste et une sportive des 24 Heures du Mans, une accélération en moins de 3,5 secondes, le concept Mission E incarne pour le constructeur allemand une contre-proposition aux modèles Tesla. Après l’avoir présentée en septembre 2015 au salon de Francfort (Allemagne), Porsche a officiellement annoncé en décembre que la version de série de la sportive 100% électrique arrivera en 2020. Pour y parvenir, l’Allemand recrutera au total 1400 salariés, a-t-il annoncé fin juillet. Le projet est donc bien sur les rails, même s’il reste pour le moment assez mystérieux.

Mission E, le concept à la base du projet

Une seule chose est certaine: cette première voiture 100% électrique de série n’aura rien à voir avec une 911 électrique. "Cela ne fait pas sens", a déclaré cette semaine au magazine australien Drive August Achleiter, le chef produit de la 911. Les détails de cette future sportive restent donc pour le moment liés au concept Mission E.

La Mission E est une berline dotée de quatre places, avec des portières antagonistes. Son design s’inspire clairement de la Porsche 919 Hybrid des 24 Heures du Mans, de quoi préserver au maximum l’autonomie de la batterie lithium-ion. Elle doit offrir 500km d’autonomie au concept, avec une recharge rapide à 80% en seulement 15 minutes. Deux moteurs synchrônes offrent une puissance équivalente à 600ch, avec une accélération approximative aux environs des 3,5 secondes.

Une reprise des technologies du Mans 

La Mission E ne sera cependant pas la seule source technologique de cette future Porsche anti-Tesla. Le constructeur allemand puisera également dans son laboratoire technologique, la 919 Hybrid victorieuse aux 24 Heures du Mans le 19 juin. A un V4 de 500ch s’ajoute une machine électrique de 400ch placé à l’avant et un puissant système de récupération de l’énergie au freinage. La batterie lithium-ion utilisée en 2016 est une nouveauté Porsche, et elle utilise une tension élevée, ce qui lui donne un point commun avec la Mission E. La gestion du système électrique et de la batterie lors de la course est un futur élément clé de la Mission E de série. 

P. Ducamp