BFM Auto

Primaire à droite: c’est qui le pilote?

Son fief électoral du Mans n’est pas un hasard: François Fillon aime l’automobile depuis toujours. Seul homme politique français à s’être frotté au circuit de Top Gear France, l’ancien Premier ministre est arrivé en tête, dimanche, du premier tour de la primaire de la droite et du centre.

Ce n’est pas encore le drapeau à damiers, mais un très bon premier relai dans une course d’endurance presque aussi exigeante que les 24 Heures du Mans. Fervent admirateur de cette épreuve mythique, dans son fief de la Sarthe, François Fillon fait régulièrement transparaître son amour de la course automobile, comme ce dimanche soir, lors d’une intervention devant ses militants. Il arrive alors en tête au premier tour de la primaire de la droite et du centre.

"Début de la course des 24 Heures du Mans. Jacky Ickx part le dernier. Le dimanche à 16 heures, il franchit la ligne d’arrivée le premier, a lancé l’ancien Premier ministre. Jacky Ickx avait alors 120 mètres d’avance, nous, on a plusieurs tours".

Passionné depuis son enfance de sport automobile, l’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy met régulièrement en scène depuis 2012 sa passion dans les médias.

Figurant dans le film Le Mans avec Steve McQueen

Plutôt présent côté business, afin d'aider le secteur automobile français en pleine crise quand il était au gouvernement, celui qui fût élu "Homme de l’Année" par la presse automobile en 2010 affiche depuis 2012 beaucoup plus sa passion pour l’automobile dans les médias.

En 2013, il donne ainsi une grande interview au magazine spécialisé Sport Auto sur sa passion pour la course. On y apprend ainsi qu’à 17 ans, en 1971, François Fillon a joué les figurants dans Le Mans, le film avec Steve McQueen tourné pendant la course des 24 Heures, qu’il assiste aux 24 Heures chaque année depuis quarante ans, et que lorsqu’il est arrivé à Matignon, on lui demandait d’arrêter avec l’automobile. L’intéressé n'a lui jamais de multiplier les parallèles entre pilotes et hommes politiques.

"Les hommes politiques sont des compétiteurs! Toute ma vie, c’est la compétition. J’ai été candidat à des élections à plus de vingt reprises. A chaque fois, vous remettez votre vie en cause!", affirmait-il à Sport Auto.

Pilote dans l'émission Top Gear France

François Fillon a participé en 2013, comme en 2014, comme en 2015, comme cette année au Mans Classic, une épreuve en 24 Heures sur le circuit de la Sarthe, réservée aux voitures de collection. L’année dernière, le documentaire de Cyril Viguier François Fillon: qui es-tu? le suit d’ailleurs lors de l’épreuve. Il est aussi le seul homme politique à avoir jusqu'à présent bravé le circuit Top Gear France, à Brienne-le- Château (Aube). Au volant de la Dacia Sandero, l’ancien Premier ministre réalise le 6e meilleur temps après deux saisons d’émission, diffusées sur RMC Découverte.

"Ma première voiture c'était une 4L qui n'avait que trois vitesses et elle tombait en panne à peu près tous les 20 kilomètres, raconte-il au présentateur et comédien Philippe Lellouche. J'avais un carburateur qui était particulièrement récalcitrant. J'étais étudiant, j'allais à la faculté de droit au Mans et à peu près deux fois dans le parcours -il y'a deux fois 20 kilomètres entre mon domicile et la faculté- il fallait que je m'arrête pour démonter le carburateur, débloquer le flotteur et repartir".

S’il avait expliqué successivement dans Le Figaro et dans Sport Auto son amour des Jaguar Type E, sur le plateau de Top Gear France, c’est la Porsche 911 S qui l’a séduit. "C’est le meilleur compromis entre les performances, la sécurité et en même temps, c’est une voiture qu’on peut utiliser tous les jours", explique le vainqueur du premier tour de la primaire de la droite et du centre. Si François Fillon conclut le second relais dimanche prochain, on ne doute pas qu’il donnera son avis sur la voiture officielle de la campagne LR.

Pauline Ducamp