BFM Business

Heure d'hiver: comment bien s’y préparer sur la route

Avec le changement d'heure, vous allez sûrement rouler davantage de nuit.

Avec le changement d'heure, vous allez sûrement rouler davantage de nuit. - Pxhere

Ce dimanche, il ne fera pas beau et la France passe à l’heure d'hiver. Voici nos conseils pour entrer dans la mauvaise saison en toute sécurité, pour vous comme pour les autres.

L’hiver arrive, aussi bien dans la météo de ce week-end qu'avec le traditionnel changement d’heure (qui vit d'ailleurs peut-être ces dernières... heures). Ce dimanche, à 3 heures du matin, il ne sera en effet que 2 heures. En conséquence, la nuit tombera plus tôt. Or, à cette période de l’année surviennent de nombreux accidents, avec les jours qui raccourcissent. Comment bien se préparer au changement d’heure? 

Prudence

S’il ne faut retenir qu’une seule règle: redoublez de prudence au volant. La conduite de nuit à la sortie du travail n’est plus dans vos habitudes, la conduite sur route mouillée non plus. Or, ces conditions doivent vous inciter à bien rester vigilant.

Selon la Sécurité routière, les accidents augmentent en effet de 40% entre 17 et 19 heures, dans les semaines qui suivent le changement d’heure. Ces accidents touchent notamment des populations vulnérables: piétons, cyclistes. Les accidents avec les piétons augmentent ainsi de 50%. "Ils sont difficilement perçus par les autres usagers, alors qu’ils ont l’impression d’être vus", explique la Sécurité routière dans un communiqué. L’organisme leur conseille de privilégier les trottoirs pour se déplacer, et mène ce week-end une campagne de sensibilisation intitulée "Bien vu ensemble".

Le bon moment pour vérifier ses feux et essuie-glaces

Pour assurer la sécurité des déplacements, vérifiez ce week-end les feux de votre véhicule. Remplacez ou faites remplacer les ampoules défectueuses. Vérifiez également la hauteur des phares. Trop bas, ils éclairent les feuilles mortes, et ne servent à rien. Trop hauts, ils éblouissent les autres usagers. Selon le spécialiste de l’entretien Vroomly, "Deux automobilistes sur cinq affirment avoir déjà été mis en danger en croisant des véhicules ayant des feux défaillants ou mal réglés".

Cependant, sur les véhicules les plus anciens, les plastiques des optiques peuvent se détériorer. Ils deviennent alors plus opaques, ce qui entraînent une baisse de 30 à 40% de la visibilité, précise un communiqué de Vroomly. Les changer reste cependant une opération assez onéreuse. Cela reste compliqué sur un véhicule ancien dont les plastiques ne sont peut-être plus disponibles. Un passage chez le garagiste est cependant à envisager. 

Surtout car l’automne est aussi la période propice au changement des balais d’essuie-glace, afin d’aborder les trajets sous la pluie avec des balais au fonctionnement optimal. Même s’il pleut, n’hésitez pas à nettoyer régulièrement pare-brise, vitres, optiques, pour être sûr de voir et d’être bien vu. Si vous passez au garage, profitez-en pour vérifier aussi le gonflage des pneus. On n'est jamais trop prudent!

Pauline Ducamp