BFM Auto

Routes glissantes: tous nos conseils si vous devez prendre le volant

Si les autorités conseillent fortement de ne pas prendre votre voiture, voici quelques conseils si vous vous retrouvez malgré tout confrontés à des routes glissantes au volant de votre voiture.

56 départements sont toujours en alerte orange neige et verglas ce matin. Les autorités recommandent de ne pas prendre le volant, notamment avant 14 heures en Ile-de-France. Si vous n’avez pas le choix et vous retrouvez confronter à des routes verglacées et/ou enneigées, voici quelques conseils que nous sommes allés chercher en Laponie. Sur un lac gelé en Suède, près de la ville d’Arjeplog, Lapland Ice Driving permet de conduire sur neige, et d’apprendre les bons réflexes pour des dérapages contrôlés.

Anticiper les situations

C’est la clé de toute conduite en situation difficile. Plus tôt vous aurez conscience du danger, de la prochaine difficulté rencontrée, comme un virage, le plus facilement vous pourrez l’aborder. Ainsi, à l’approche d’un tournant, ralentissez bien plus tôt que d’habitude, allongez les distances de sécurité avec les autres véhicules. Et tout est une question de regard: regardez bien où vous voulez emmener votre voiture.

Poser son regard loin

"Quand les conditions deviennent difficiles, il faut pouvoir anticiper, c’est-à-dire projeter son regard loin, pour ne pas regarder seulement son capot, nous explique Christophe Bentivoglio, instructeur chez Lapland Ice Driving. Le stress fait qu’on va regarder à quelques mètres seulement, alors qu’en situation délicate, il va falloir projeter son regard loin".

Réduire sa vitesse

Si la voiture commence à glisser, pas de panique, lever le pied de la pédale d’accélérateur, ce qui vous permettra de récupérer votre véhicule. Réduisez bien votre vitesse tout au long de votre trajet.

Ne pas hésiter à freiner

"Contrairement aux idées reçues, il ne faut pas hésiter à freiner en cas de dérapage", préconise Christophe Bentivoglio. Sur les véhicules modernes, les différents systèmes d’aides électroniques, comme l’ABS, permettent d’éviter de patiner, et de perdre le contrôle. Privilégiez le freinage au frein moteur.

"Le problème avec le frein moteur, c’est qu’on ne choisit pas le montant de sa décélération, c’est le rapport de boite engagée qui va choisir à notre place la décélération qu’on applique au véhicule, nous confiait lors du précédent épisode neigeux en février Paul Santos. Le gros avantage avec la pédale de frein, c’est qu’on peut doser parfaitement le montant de pression qu’on va appliquer sur cette pédale, on est donc maitre de son véhicule en appuyant que cette pédale de freins".

Des pneus adaptés

Mais la clé reste les pneumatiques, car ils sont en contact avec la route, sur une surface à peine plus grande qu’une carte postale. Des pneus hiver, ou des pneus quatre saisons, seront beaucoup plus adaptés que des pneus été à la période hivernale, en dehors de ces épisodes neigeux.

Pauline Ducamp