BFM Business

Ces sites et start-up vous aident à acheter votre voiture d’occasion

Près de 3 voitures vendues sur 4 en France sont des véhicules d’occasion, soit 5,64 millions de voitures passées d’un propriétaire à un autre en 2016.

Près de 3 voitures vendues sur 4 en France sont des véhicules d’occasion, soit 5,64 millions de voitures passées d’un propriétaire à un autre en 2016. - AFP

Comment savoir si votre future voiture est bien une première main? Comment sécuriser un paiement? Voici quelques pistes high-tech pour assurer l’achat de sa voiture d’occasion.

Près de 3 voitures sur 4 vendues en France sont des véhicules d’occasion, soit 5,64 millions de voitures au total en 2016. Devant une offre pléthorique, pour éviter les fraudes, certains sites internet et start-up permettent de vérifier les informations des véhicules, via des conseils et aides tout au long de la transaction.

>>> La voiture a-t-elle son contrôle technique?

Premières vérifications lors de l'achat d'une voiture d'occasion: est-elle en bon état? Le kilométrage affiché au compteur est-il le kilométrage réel? Dans les 6 mois précédant son 4e anniversaire, une voiture doit ainsi passer son contrôle technique. Puis l’opération doit être renouvelée tous les 2 ans. Si une vignette indique le passage dudit contrôle, comment vérifier que le précédent propriétaire a bien respecté la législation?

Le site de l’UTAC-Organisation Technique Centrale donne accès aux informations du dernier garage qui a effectué le contrôle technique du véhicule. L’UTAC-Organisation Technique Centrale peut aussi vous renseigner sur le kilométrage de la voiture d'occasion, via les informations du contrôle technique. Mais pour obtenir cette info, il faut passer par des données présentes sur la carte grise, donc l’accord du propriétaire. Or, AutoPlus rappelle dans son numéro 1512 que rien n’oblige le propriétaire du véhicule en vente a donné ces informations.

"Combien de kilomètres au compteur?" reste donc une question difficile à vérifier, à moins de faire vérifier le véhicule en vente par un professionnel. C’est pourtant l’une des premières interrogations du conducteur comme l’une des premières informations que le conducteur souhaite vérifier.

>>> Quelle est l’histoire de la voiture?

Première main, véhicule de démonstration, ou encore ancienne voiture d’auto-école, l’historique de la voiture est important pour déterminer une bonne affaire. Là, le site Autorigin peut vous aider. Il délivre un rapport à partir du numéro d’immatriculation, recensant par exemple les différents propriétaires ou le temps de détention du véhicule par chaque propriétaire. Chaque rapport est disponible à partir de 4,90 euros.

"Pour des raisons de confidentialité, nous ne permettons pas d’identifier les vendeurs. En revanche, nous indiquons la typologie du propriétaire (taxi, auto-école, particulier, voiture hors d'usage...), comme la durée de détention de la voiture par chaque propriétaire, si le véhicule a été importé, ou au contraire l’absence d’informations disponibles à une certaine période, explique Fabien Cohen-Solal, fondateur d’Autorigins. Ces informations permettent d’abord de vérifier que le véhicule est bien dans la base nationale des immatriculations, et surtout, amènent à se poser des questions. Si la voiture a par exemple changé de propriétaires plusieurs fois en quelques mois, pourquoi?"

Poser les bonnes questions à votre place, c’est ce que proposent des sites comme Reezocar (créé en 2013) ou Easyverif, lancé en début d'année dernière. A la place des vérifications en ligne, des experts automobiles se déplacent pour authentifier la voiture à partir d’une petite annonce repérée sur internet par l’acheteur. Ces sites peuvent aussi assurer l’immatriculation du véhicule, si la transaction est effectuée. La prestation oscille entre 80 et 130 euros selon AutoPlus.

Le plus de ces sites réside dans l’œil de l’expert, qui peut déceler des imperfections, ou des détails techniques posant question. Difficile cependant de remplir les blancs dans l'histoire d'une voiture quand ils existent.

>>> Comment être sûr d’être payé

Une fois les informations validées, la voiture choisie, reste à effectuer la transaction financière. Si le chèque de banque est le plus régulièrement utilisé dans les transactions, certains sites comme Depopass proposent de sécuriser la transaction.

Concrètement, le site vérifie les identités des vendeur et acheteur, comme les informations bancaires des deux parties. L’argent transite ensuite par Depopass, qui peut alors vérifier que le virement est bien réel. "Il peut y avoir de faux chèques de banque en circulation: il faut donc vérifier l'authenticité du chèque , ce qui est possible grâce à un filigrane", expliquait lors du lancement à nos confrères de BFM Business de Depopass Christophe Winkelmuller, fondateur de l'Agence Automobilière.

Pauline Ducamp