BFM Business

Pic de pollution: quelles villes limitent la circulation des voitures?

Nuage de pollution à Lyon

Nuage de pollution à Lyon - -

Face au pic de pollution de l’air, les autorités locales restreignent le trafic routier. Selon les villes, ces mesures peuvent aller jusqu'à la circulation alternée, comme à Paris ou à Lyon ce vendredi. BFMTV vous aide à vous y retrouver grâce à cette carte interactive.

La France connaît actuellement son plus long et plus intense pic de pollution depuis dix ans. Ce phénomène extraordinaire impose aux autorités de prendre des restrictions de circulation drastiques, le trafic routier étant responsable de près d’un tiers des émissions de particules fines. Le nuage toxique étouffe surtout les grandes villes, où le froid et le manque d’air empêchent les polluants de se disperser.

Les dispositifs déjà en place

Pour le quatrième jour consécutif, la Préfecture de police de Paris reconduit ce vendredi la circulation alternée dans la capitale et vingt-deux communes de la petite couronne, pourtant peu respectée par les habitants. A Lyon et Villeurbanne, la mesure prendra effet demain. A la différence de la ville-lumière, le préfet d’Auvergne-Rhône-Alpes n’a pas souhaité la gratuité des transports en commun. 

Plusieurs départements français ont aussi décidé d’abaisser la vitesse limite de 20km/h sur tous leurs axes routiers, dans l’Yonne, la Seine-Martine, l’Eure, le Loiret et dans la région des Hauts-de-France. A Rouen, les stationnements résidents sont gratuits à partir de ce jeudi.

De nouvelles restrictions à attendre

Ces deux restrictions font partie des mesures prévues par les autorités lorsque le seuil d’alerte est dépassé. Il correspond à 80µg/m³ pour les particules fines (PM 10). Elles s’accompagnent également de l’obligation de recours à des modes de production moins polluants pour certains industriels et de l’interdiction des brûlages.

A partir de 50µg/m³, les préfets sont uniquement tenus d’informer et de conseiller leurs concitoyens. La pollution a largement dépassé ce niveau le 9 décembre à Marseille et Avignon, sans action de la part des autorités locales à cette heure. 

Parfois, le coupable est à chercher ailleurs. A Chamonix, la pollution provient surtout du chauffage au bois. La vallée de l'Avre, embrumée par un nuage toxique depuis plusieurs jours, abrite de nombreuses industries de décolletage. 

Emeline Gaube