BFM Auto

Permis de conduire: les candidats se bousculent à l'examen depuis le déconfinement

-

- - AFP

Les examens du permis de conduire ont repris depuis le 8 juin, mais avec un nombre très élevé de candidats à faire passer en raison du retard accumulé pendant le confinement.

Ca se bouscule aux portillons du permis de conduire. Avec 350.000 examens à rattraper en raison du confinement, de nombreux candidats se présentent depuis la reprise des épreuves pratiques le 8 juin dernier. De quoi entraîner un certain blocage, alerte un article de Ouest France.

"Le bouchon qui s’est créé suite à la fermeture fait que l’on retrouve nos propres clients et ceux qui devaient le passer deux mois plus tôt", expliquait déjà en juin à BFMTV Moncef Abizid, gérant d’une auto-école dans le 12e arrondissement à Paris.

13 examens par jour et par centre depuis mi-juillet

Autre problème: les personnes qui misaient sur l'obtention du permis de conduire avant la rentrée de septembre pour pouvoir se rendre à l'université ou sur leur lieu de travail. De quoi entraîner une forte hausse des inscriptions d'après Patrice Bessonne, président en charge de l’Education routière au CNPA, qui évoque aussi un report important des transports en commun vers la voiture en raison des craintes liées à la crise sanitaire.

Depuis mi-juillet, les centres d'examen sont repassés au rythme habituel de 13 examens pratiques par jour, contre 11 depuis le 8 juin, mais la situation reste tendue. Les 90.000 places supplémentaires à l'examen annoncées par l'Etat s'étalent jusqu'en décembre et "sur la base du volontariat des inspecteurs", s'inquiète Philippe Colombani, président de l’Union nationale des indépendants de la conduite.

Ceux qui ne sont pas encore inscrits dans une auto-école vont devoir certainement s'armer de patience pour passer l'examen. Si cela prend en temps normal 3 mois, le délai risque de s'allonger tant que ce "bouchon" ne sera pas résorbé.

https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto