BFM Auto

Paris: voici les 15 infractions au Code la route sanctionnées par vidéosurveillance

1200 caméras relèvement une quinzaine d'infractions à la circulation à Paris.

1200 caméras relèvement une quinzaine d'infractions à la circulation à Paris. - AFP

A partir de ce mercredi, encombrer un carrefour peut être verbalisé par vidéosurveillance dans la capitale. Comme 14 autres infractions, du défaut de port de la ceinture aux passages au feu rouge.

Défaut de port de la ceinture de sécurité, feu rouge grillé, usage du téléphone portable, ce sont désormais 15 infractions qui sont verbalisées par caméra dans la capitale. En effet, à partir de ce mercredi, l’encombrement d’un carrefour sera lui aussi désormais relevé par vidéosurveillance. Bloquer un carrefour avec son véhicule, même si le conducteur s’est engagé au feu vert, est passible d’une amende de 90 euros (135 euros majorés).

Infographie sur les verbalisations par caméra.
Infographie sur les verbalisations par caméra. © BFMTV, AFP, EYE LIGHT

La Préfecture de police s’est doté en octobre d’un tout nouveau centre de vidéo-verbalisation, dans le 4e arrondissement. Les agents peuvent ainsi verbaliser à distance les automobilistes ou les deux-roues en infraction. De 900 caméras à l'ouverture, ce sont aujourd'hui 1200 cellules de vidéosurveillance qui sont opérationnelles sur tout le territoire de la capitale, selon des informations du Figaro. Une centaine est surtout utilisée, ces caméras sont installées sur les grands axes de la capitale.

L’année dernière, 119.193 infractions ont au total été relevées, par plusieurs dizaines d'agents qui travaillent chacun sur quatre écrans. Principale infraction relevée: le fait de rouler dans des voies réservées à certains véhicules, comme les voies de bus.

Infographie sur les infractions les plus verbalisées.
Infographie sur les infractions les plus verbalisées. © BFMTV, AFP

Cette année, la Préfecture de police compte mettre l’accent sur "les infractions les plus accidentogènes": franchissement des feux rouges et non-respect de la priorité due au piéton. Cette dernière infraction a été durcie en septembre 2018. Ne pas laisser passer un piéton sur le passage clouté, alors qu’il est engagé ou manifeste la volonté de le faire, est désormais sanctionné d’un retrait de 6 points, en plus des 90 euros d’amende.

Pauline Ducamp