BFM Business

Vidéo-verbalisation à Paris: attention aux PV si vous bloquez un carrefour

S'engager sur un carrefour déjà encombré et le bloquer est passible d'une amende de 135 euros. A Paris, cette infraction peut désormais être sanctionnée à distance, avec la vidéo-verbalisation.

Au carrefour, le feu est vert et vous vous engagez, mais la circulation est encombrée et vous finissez par bloquer le passage. Cette situation vécue quotidiennement par les automobilistes parisiens -et qui s'accompagne souvent d'un concert de klaxons- va être davantage sanctionnée.

Le fait de s'engager sur un carrefour sans pouvoir le libérer fait en effet partie des 16 infractions sanctionnables à distance, depuis le nouveau centre de vidéo-surveillance de Paris. Inauguré jeudi, ce centre s'appuie sur 900 caméras disséminées dans la ville pour sanctionner les infractions routières. 

Une règle du code de la route

Aux carrefours, il faudra désormais être plus vigilants ou tout simplement respecter cette règle du code de la route. Celui-ci précise à l'article R412-33 que "les feux de signalisation verts autorisent le passage des véhicules, sous réserve, dans les intersections, que le conducteur ne s'engage que si son véhicule ne risque pas d'être immobilisé et d'empêcher le passage des autres véhicules circulant sur les voies transversales".

En clair, même si le feu est vert, l'automobiliste peut s'engager uniquement s'il ne risque pas d'être immobilisé et de bloquer le passage. Le fait de contrevenir à cette règle du code de la route fait encourir au conducteur une contravention de quatrième classe, soit une amende de 135 euros. 

Place de la Concorde, la capitale expérimente depuis un an un nouveau marquage au sol pour sensibiliser les conducteurs sur cette situation. Un damier aux lignes jaunes matérialise la zone où les voitures ne doivent pas être à l'arrêt, au risque de bloquer la circulation. 

Carole Blanchard