BFM Auto

Lamborghini Huracan Spyder, la propulsion sportive sans toit

Après la transmission intégrale, Lamborghini passe logiquement la version propulsion de sa Huracan en mode Spyder.

Après la transmission intégrale, Lamborghini passe logiquement la version propulsion de sa Huracan en mode Spyder. - Top Gear BBC

Le salon de Los Angeles commence bien avec cette Huracan RWD Spyder. Traduction: une version propulsion et découvrable.

Lamborghini a eu la bonne idée de présenter au salon de Los Angeles une Huracan Spyder exclusivement proposée en propulsion (soit une LP 580-2 découvrable). Un premier modèle pour le nouveau boss de la maque au taureau, Stefano Domenicali qui évoque une combinaison parfaite, offrant à la fois "le plaisir de la conduite en plein air avec les sensations pures d'une propulsion". Ou comment goûter aux joies du survirage au volant d'une Lambo cheveux aux vents, ça donne envie.

-
- © Top Gear BBC

Cette Huracan Spyder exploite bien sûr le V10 atmosphérique de 5,2 litres développant 575 chevaux, avec une transmission aux roues arrière via un système double embrayage 7 vitesses. Elle effectue le 0 à 100 km/h en 3,6 secondes, soit deux dixièmes plus lent que la propulsion non-découvrable ou que la version transmission intégrale découvrable (la LP 610-4 Spyder). Le 0 à 200 km/h reste également à la hauteur avec seulement 10,4 secondes.

Un surpoids de 120 kg bien compensé

Une version plus lourde que le coupé de 120 kg, à 1509 kg, à cause du système d'ouverture du toit mais qui maintient donc ses performances. Ce modèle bénéficie également de petites touches de modifications avec de nouvelles entrées d'air à l'avant, des jantes spéciales de 19 pouces et une amélioration de l'aérodynamisme. Le mécanisme de toit reste le même avec ouverture et fermeture en 17 secondes et jusqu'à 50 km/h.

-
- © Top Gear BBC

Lamborghini n'a pas encore dévoilé les tarifs de ce nouveau bijou. Il devrait s'approcher de celui de la version transmission intégrale de la récente Huracan Spyder, pour laquelle il faut débourser au moins 230.000 euros.

Le toit peut s'ouvrir ou se refermer en 17 secondes
Le toit peut s'ouvrir ou se refermer en 17 secondes © Top Gear BBC
Julien Bonnet, avec Top Gear