BFM Business

Infiniti Q50, la traduction japonaise de la BMW M3

L'Infiniti Q50 passe à 400 chevaux pour aller chercher la BMW M3.

L'Infiniti Q50 passe à 400 chevaux pour aller chercher la BMW M3. - Infiniti

Pour 2016, Infiniti peaufine sa Q50 et lui offre surtout la possibilité de venir chasser sur les terres de la BMW M3 grâce à de nouvelles motorisations.

Confortablement installée sur le segment des familiales luxueuses, la Q50 d’Infiniti – branche haut de gamme de Nissan – profite de l’année 2016 pour augmenter le choix de ses motorisations. Jusqu’ici, l’offre se résumait à des 4-cylindres essence et diesel en entrée de gamme, et un hybride essence/électrique en haut du panier. Dès cet hiver, ces motorisations resteront au catalogue, enrichi d’un nouveau V6 bi-turbo, dont la puissance devrait dépasser 400ch. 

Vers une version GT-R?

Un bloc qui devrait lui permettre de concurrencer la référence des familiales qui bougent, la BMW M3 et son 6-cylindres en ligne de 431ch. Sous le capot de la version hybride, qui reste elle aussi au catalogue, l’ancien V6 3.5 demeure.

En plus de ces nouvelles motorisations, la Q50 a aussi prévu de mettre à jour sa direction électrique et son amortissement. Le tarif et les performances de ce millésime ne sont pas encore connus mais voilà une mise à jour qui pourrait donner des idées aux ingénieurs Infiniti. Car avec 400 chevaux, ce nouveau V6 bi-turbo est loin de son potentiel maximum. Pour mémoire, celui de la GT-R, qui cube certes 3,8 litres, développe jusqu’à 600 chevaux dans la version Nismo RS.

François Lemaur avec Top Gear