BFM Auto

Iconiq, la Prius de Hyundai

La Hyundai Ioniq concurrencera directement la Toyota Prius.

La Hyundai Ioniq concurrencera directement la Toyota Prius. - Hyundai Motor UK Ltd

Hyundai était discret sur les motorisations alternatives. C’est fini, le Coréen veut concurrencer la Prius de Toyota et ne lance pas un, mais trois modèles, puisque l’Iconiq pourra se décliner en 100% électrique, hybride et hybride rechargeable.

Les Coréens entrent dans la danse des motorisations alternatives. Hyundai vient en effet de dévoiler sa future Iconiq, avec une cible bien précise: la Prius, modèle best-seller et success-story des véhicules à énergie alternative. L'Iconiq est une berline 5-portes/5-places tout ce qu'il y a de plus classique, la vraie révolution est sous le capot. Même une triple révolution. En plus d’une version 100% électrique, alimentée par une batterie lithium-ion, l’Iconiq sera disponible en hybride et hybride rechargeable. Trois types de motorisations pour un seul et même modèle, voilà qui constitue une première.

Une toute nouvelle plateforme

Pour l’instant, Hyundai n’a donné aucun chiffre concernant la puissance et l’autonomie de sa future berline. A coup sûr, le moteur thermique qui soutiendra les moteurs électriques des versions hybrides et plug-in hybrides sera le 1.6 essence atmosphérique maison. 

Le constructeur coréen a, en revanche, précisé que ce modèle reposerait sur une toute nouvelle plateforme, ce qui devrait lui conférer un certain dynamisme. "L’Iconiq est la preuve de notre volonté de devenir leader sur le marché des voitures non polluantes", a assuré Woog-Chul yang, directeur du département R&D de Hyundai. Sérieux challenge lorsque l’on connait l’avance prise par des constructeurs comme Toyota – et avec lui Lexus – Tesla ou même BMW avec son i8. L’Iconiq devrait toutefois entrer en production dans les prochaines semaines.

François Lemaur avec Top Gear