BFM Business

Moins on est aisé, plus on roule en voiture diesel

Le magazine L'Argus publie deux cartes qui montrent la corrélation entre les choix de motorisation des automobilistes français et le niveau de leurs revenus.

Le magazine L’Argus vient d’en faire la démonstration, les Français qui roulent en diesel sont aussi ceux qui gagnent le moins bien leur vie. Et pour le démontrer ce journal publie deux cartes. 

La carte des Français qui ne paient pas d 'impôts sur le revenu et des Français qui roulent en diesel
La carte des Français qui ne paient pas d 'impôts sur le revenu et des Français qui roulent en diesel © L'Argus

Sur la carte de gauche, figure, par département, la proportion de Français qui ne paient pas d’impôts sur le revenu. Plus la couleur est foncée, plus la proportion de ces ménages qui gagnent le moins bien leur vie est importante. Sur la carte de droite, c'est la part du diesel dans le parc automobile par département qui est mise en avant. Et cette fois, plus la couleur est foncée, plus la proportion de voitures qui roulent au gazole est importante. Or ces deux cartes sont presque identiques. 

La hausse de la fiscalité sur le gasoil a modifié la donne

Une similitude qui montre bien que jusqu’à maintenant, les Français qui optaient pour le diesel étaient d'abord motivés par des raisons financières. Le gasoil étant moins cher que l'essence, le surcoût à l'achat de cette motorisation était largement compensé à l'usage. Et ce d'autant plus que la part des Français modestes est bien plus importante dans les départements ruraux, comme on peut également le constater sur la carte.

En réajustant la fiscalité sur le gasoil, le gouvernement a supprimé cette incitation économique, pénalisant ceux qui ont fait leur choix sans imaginer que l'avantage dont ils jouissaient allait disparaître. Cette hausse de la fiscalité a donc modifié en profondeur la donne. Et désormais, il devient plus économique d'opter pour l'électrique plutôt que pour le diesel. C’est en tout cas la conclusion de l’UFC Que Choisir.

Selon les calculs de l'association de défense des consommateurs, du fait du bonus écologique et des autres incitations fiscales, à partir du moment où vous êtes un gros rouleur, rouler en voiture électrique génère un avantage financier non négligeable. Toutes dépenses confondues, en achetant une voiture neuve et en roulant 15.000 kilomètres par an, vous économisez plus de 350 euros par an. Et avec une voiture d’occasion, même en roulant 1000 kilomètres par mois vous allez économiser 850 euros par an.

https://twitter.com/PierreKupferman Pierre Kupferman Rédacteur en chef BFM Éco