BFM Business

Lyon, Villeurbanne, Grenoble… Votre ville est-elle vraiment cyclable?

BFM Auto
En Auvergne-Rhône-Alpes, mais également dans l’ensemble du pays, les villes doivent fournir plus d’efforts pour mieux intégrer les cyclistes. C’est le constat que dresse le Baromètre 2019 des villes cyclables dont nous vous dévoilons les détails ce jeudi.

A quelques semaines des municipales, la Fédération française des usagers de la bicyclette dévoile son Baromètre des villes cyclables. Entretien et confort des pistes, sécurité des usagers, circulation adaptée… le baromètre distribue les bonnes et mauvaises notes aux villes. Le baromètre se base sur 26 critères notés de 1 (négatif) à 6 (positif) par des contributeurs en ligne. Les 185.000 contributions reçues permettent ensuite d'attribuer une note générale aux 768 communes de l'étude.

Lyon obtient ainsi la note moyenne de 3,5 sur 6. Un chiffre à priori pas très élevé, surtout si on compare la capitale des Gaules à Strasbourg (4,5 sur 6). Même si elle se situe juste au dessus de la moyenne, la note de Lyon semble finalement correcte à côté des autres grandes villes françaises. Marseille obtient par exemple la note catastrophique de 1,6 sur 6.

Comparez Lyon aux autres grandes villes françaises

Grâce à l’outil ci-dessous, vous pouvez comparer les notes obtenues par les villes de plus de 200.000 habitants. Cliquez sur le menu déroulant pour choisir d’autres critères que la note générale, affichée par défaut.

Comme on peut le voir grâce à l’outil ci-dessus, Lyon s’en sort particulièrement bien au niveau de ses pistes cyclables, que l'étude trouve "confortables" et "bien entretenues". Cependant les nombreux vols de vélos et le fait que la ville "n’écoute pas" les cyclistes font baisser la note générale.

Comparez les notes des villes d’Auvergne-Rhône-Alpes

Au delà de Lyon, la plupart des villes de la région doivent fournir des efforts. Le tableau ci-dessous recense la note des 123 communes testées dans le baromètre. Les notes vont de A+ (ville très favorable aux cyclistes) à G (ville très défavorable).

Seulement 9 villes favorables aux cyclistes dans la région

Le constat est sans appel: l’immense majorité des villes de la région doivent fournir des efforts pour mieux intégrer les cyclistes. Seulement 9 villes - Bourg-en-Bresse, Chambéry, Condrieu, Crolles, Eybens, Grenoble, La Motte-Servolex, Meylan et Saint-Égrève - obtiennent un avis favorable.

Une tendance qui n’est pas propre à l’Auvergne-Rhône-Alpes mais à l’ensemble du pays. A peine 5% des communes françaises sont "plutôt favorables" aux vélos selon le baromètre. 16% sont "moyennement favorables" et le reste (79%) est considéré comme "plutôt défavorable".

Louis Tanca