BFM Business

Les exportations de voitures chinoises en Europe pourraient être multipliées par 10 en 2025

On estime aujourd'hui à 50.000 le nombre de voitures fabriquées en Chine et vendus en Europe mais ce chiffre pourrait être multiplié par 10 d'ici à 2025. Et cette vague serait avant tout lancée par les marques européennes.

Après sa DS9 haut-de-gamme, Stellantis (depuis la fusion PSA-FCA) va produire sa future berline Citroën en Chine. Une voiture qui sera vendue sur le marché chinois mais aussi exportée vers l'Europe. De plus en plus de constructeurs européens adoptent cette stratégie de production et dopent les exportations automobiles chinoises vers l'Europe.

"La Chine pourrait envoyer l'industrie automobile européenne au tapis", voilà l'avertissement lancé dans un rapport de France Stratégie. Les constructeurs chinois Geely, Aiways ou encore Dongfeng se lancent déjà à l'assaut du marché européen. Pour l'instant moins de 50.000 voitures fabriquées en Chine sont vendues en Europe. Ces ventes devraient être multipliées par d'ici à 2025 d'après des données du cabinet IHS Markit. Des véhicules souvent équipés de moteurs électriques à un prix attractif.

Des constructeurs européens avant tout

Mais les marques chinoises sont encore loin de convaincre les consommateurs européens. La déferlante chinoise tant redoutée sera en réalité le fait des constructeurs... européens eux-mêmes. Ce sont eux en grande partie qui s'apprêtent à des constructeurs européens qui s'apprêtent à exporter des voitures fabriquées en Chine vers l'Europe: Volvo, Dacia, Citroën et même les allemands Daimler avec la Smart ou BMW avec son SUV ix3 profitent en Chine des coûts plus faibles, de la proximité des producteurs de batteries, mais aussi de débouchés pour leurs véhicules sur le plus grand marché automobile du monde.

Paul Marion, avec Julien Bonnet