BFM Business

Les conducteurs d'Île-de-France, champions de France du klaxon et des injures 

Le trafic perturbé n'arrange pas la situation en Ile-de-France

Le trafic perturbé n'arrange pas la situation en Ile-de-France - François Guillot - AFP

C'est en Île-de-France que vous risquez le plus de vous faire klaxonner et injurier par d'autres conducteurs, révèle l'étude annuelle de Vinci Autoroutes qui donne un aperçu des différentes spécialités régionales au volant.

Les incivilités au volant en forte hausse: dans son baromètre de la conduite responsable*, Vinci Autoroutes tire la sonnette d'alarme.

La France, bien placée sur les injures et le klaxon

53% des conducteurs européens reconnaissent klaxonner de manière intempestive les conducteurs qui les énervent, un chiffre en hausse de 7 points par rapport à 2017. Le record revient aux Espagnols, avec 66%, alors que les Allemands sont ceux qui passent le moins leurs nerfs de cette manière, à 33%.

Les injures envers un autre conducteur sont aussi en progression, avec 56% des Européens qui reconnaissent avoir déjà craqué au volant: 71% en Grèce qui remporte la palme des insultes et 32% en Suède. La France est légèrement au-dessus de la moyenne dans ces deux catégories, à 59% pour le klaxon et 69% pour les injures, mais certaines régions se distinguent nettement. 

Stress francilien 

L'Île-de-France fait ainsi figure de championne nationale des incivilités, avec un "score d'injures" de 74% et 70% pour le klaxon. Le trafic surchargé n'aide pas à apaiser les conducteurs: en 2017, une étude estimait que les Parisiens perdaient en moyenne 65 heures par an dans les bouchons, loin devant Marseille et une moyenne de 29 heures.

La région Provence Alpes Côte d'Azur termine pourtant bien en tête d'une autre pratique symptomatique d'un certain stress sur la route: 21% des conducteurs sont déjà descendus de leur véhicule pour s'expliquer avec un autre usager de la route.

La Bretagne, avec 20%, devance aussi l'Île-de-France. Avec une moyenne nationale à 16%, cette pratique est tout de même assez rare en France. Au niveau européen, 19% des conducteurs sont adeptes de ce débat sur la chaussée, avec un record à 36% en Pologne.

Popop
Popop © Vinci Autoroutes

*méthodologie de l’enquête

Pour réaliser le Baromètre de la conduite responsable, Ipsos a interrogé du 25 février au 13 mars 2019, par internet, 12418 personnes âgées de 15 ans et plus, dont 1000 personnes minimum dans chacun des 11 pays sondés. La représentativité de chaque échantillon est assurée par la méthode des quotas.

Julien Bonnet