BFM Business

Les Américains ne sont pas prêts à lâcher le volant

La Mustang fait partie des modèles préférés des conducteurs de moins de 35 ans, selon une étude du comparateur de prêts Lending Tree.

La Mustang fait partie des modèles préférés des conducteurs de moins de 35 ans, selon une étude du comparateur de prêts Lending Tree. - Ford

Deux études récentes outre-Atlantique montrent que si la voiture autonome se rapproche de plus en plus, certains ne sont pas prêts à l’adopter. Les muscle-cars restent ainsi parmi les modèles préférés des acheteurs de moins de 35 ans.

Bientôt, plus personne ne conduira grâce à la voiture autonome. Le trait est volontiers caricatural, et le secteur automobile reste convaincu que des clients ou des usagers privilégieront toujours le plaisir de conduire. Une étude de l’université du Michigan (réalisée sur 618 personnes) ne leur donne pas totalement tort. 43,8% des conducteurs interrogés ne veulent en effet pas de fonctions autonomes dans leur prochaine voiture. De plus, 95% des sondés veulent toujours se servir du volant, des pédales ou du levier de vitesses, bien loin donc des prévisions de Google, qui souhaite les supprimer.

Les Mustang et Charger plébiscitées

Une autre étude, celle-là commandée par Lending Tree, un comparateur de prêts, enfonce le clou. Elle s’est penchée sur les voitures des acheteurs de moins de 35 ans, la fameuse génération Y qui ne veut plus d’automobile. Parmi les dix modèles les plus populaires parmi ces jeunes acheteurs se trouvent plusieurs "muscle-cars", soit la quintessence de l’automobile. La Dodge Charger, la Ford Mustang ou encore la Challenger sont sur la liste. "Ces muscle-cars restent très pratiques, mais aussi abordables, faisant de ce genre de voitures un rêve qui devient réalité", explique Rick Finch, vice-président en charge de l’Automobile et de l’Assurance chez Lending Tree. Les Américains ne semblent donc pas tous prêts à lâcher le volant.

P. Ducamp