BFM Auto

La Volkswagen Phaeton a tiré sa révérence

C'est la fin pour la Phaeton, après 14 ans d'existence. Le dernier modèle est sorti de l'usine Volkswagen de Dresde, le 18 mars 2016.

C'est la fin pour la Phaeton, après 14 ans d'existence. Le dernier modèle est sorti de l'usine Volkswagen de Dresde, le 18 mars 2016. - Volkswagen

Clap de fin pour la Phaeton. Après quatorze années de bons et loyaux services, le dernier modèle de la berline de luxe Volkswagen est sorti de l'usine de Dresde, le vendredi 18 mars.

Victime des mesures d'économies, la Phaeton s'en va. Il s'agissait du plus ancien modèle encore en production chez Volkswagen, lancé en 2002. On ne peut pas dire qu'elle manquera à grand monde, il ne sortait de l'usine que huit exemplaires par semaine. Un modèle confidentiel, très même: depuis ses débuts, seules 101 Phateon ont été vendues en France. Au sommet de la gamme chez Volkswagen, le modèle partage une plateforme D1 avec les Bentley Continental GT et Flying Spur. Plusieurs motorisations ont été offertes, en essence un V6 de 241ch, un V8 de 335ch et un W12 de 450ch. Evidemment un turbo-diesel V6 de 233ch et un même un V10 de 313ch (depuis supprimé) ont été de la partie.

Cousine de l'A8, la Phaeton est puissante, mais souffre de sa lourdeur: son châssis est en acier, là ou Audi avait choisi de l'aluminium pour l'A8. Vraiment pas sportive, elle était destinée à offrir un confort, un standing et de l'espace, un peu ronronnant face aux bolides actuels des concurrents allemands BMW et Mercedes-Benz qui conjuguent parfaitement grosses performances et luxe. Pourtant, la Phaeton a été spécialement élaborée pour convenir aux exigences de Ferdinand Piëch, le patriarche de Volkswagen (héritier de Ferdinand Porsche) et les critères en question valent le détour.

Des critères de production et de finition très élevés

La volumineuse berline de luxe devait pouvoir rouler en régime moteur permanent à 300 km/h sans qu'aucune vibration ne survienne sur le capot, et ce même par une température extérieure de 50°C. Le cahier des charges ne s'arrête pas la: la climatisation quatre zones a du être élaborée pour permettre de maintenir une température de 22°C à l'intérieur sans que les passagers ne ressentent de courant d'air et, évidemment, en veillant à l'absence de buée sur les vitres. Des demandes qui ont été respectées à la lettre par les ingénieurs de VW, ce qui fait de ce modèle une voiture particulière, très agréable et confortable. 

L'usine en verre de Dresde où la Phaeton a été fabriquée à partir de 2002.
L'usine en verre de Dresde où la Phaeton a été fabriquée à partir de 2002. © Volkswagen
Une fabrication artisanale, à la main, dans des conditions et un cadre idéal pour l'ouvrier: c'était le but de cette méthode de production voulue par Volkswagen.
Une fabrication artisanale, à la main, dans des conditions et un cadre idéal pour l'ouvrier: c'était le but de cette méthode de production voulue par Volkswagen. © Flickr / Adam Singer

Une usine construite spécialement pour la Phaeton

Pour parfaire la démarche presque artisanale autour de la Phaeton, Volkswagen a fait construire une usine en verre, la "Gläserne Manufaktur", à Dresde (Allemagne). A modèle haut de gamme, usine haut de gamme, une bâtisse spécifiquement érigée pour assembler la Phaeton à la main. Le personnel est vêtu de blanc, le sol est en parquet d'érable pour limiter la fatigue des jambes, et les acheteurs pouvaient assister à l'assemblage du véhicule lors de la "cérémonie de mariage" entre le châssis et la carrosserie. La dimension de prestige voulue autour du modèle était symbolisée par ce moment où le propriétaire lui-même, cerise sur le gâteau, appuyait sur le bouton permettant l'assemblage.

Cette magnifique usine va devoir se trouver une nouvelle utilité. Dans un premier temps, Volkswagen y installera un showcase orienté vers "l'électromobilié" et la "digitalisation" le 8 avril prochain. L'usine reprendra une activité de production dans un avenir proche, en attendant, 100 employés resteront à Dresde et 400 autres devront se déplacer à Zwickau, pour travailler dans une autre usine du groupe. Les employés ont immortalisé cette dernière Phaeton, une 4MOTION noire, équipée d'un V8 4.2l de 335 chevaux.