BFM Auto

La Kwid, petite voiture low-cost de Renault, surprise dans Paris

Renault a développé la citadine low-cost Kwid spécifiquement pour le marché indien, où elle fait un carton. Elle sera bientôt commercialisée aussi au Brésil, et dans d'autres marchés. En voir une dans les rues de Paris n'est donc pas monnaie courante.

Renault a développé la citadine low-cost Kwid spécifiquement pour le marché indien, où elle fait un carton. Elle sera bientôt commercialisée aussi au Brésil, et dans d'autres marchés. En voir une dans les rues de Paris n'est donc pas monnaie courante. - Le Tone

Drôle de rencontre au centre de Paris pour Le Tone le week-end dernier. L’animateur de Top Gear France a surpris la Kwid, la petite voiture low-cost de Renault pour le marché indien, immatriculée avec une plaque française.

La petite voiture low-cost de Renault, la Kwid, dans les rues de Paris, certains l’appellent de leurs vœux, d’autres la craignent pour l’avenir de l’auto made in Europe. C’est pourtant déjà une réalité. Au détour des rues du troisième arrondissement, en plein cœur de Paris, Le Tone a surpris la Kwid sagement garée, avec une plaque française, immatriculée dans les Hauts-De-Seine. Ni une, ni deux, l’animateur de Top Gear France a dégainé son smartphone et posté plusieurs clichés sur les réseaux sociaux.

Cette Kwid a été produite par l’usine indienne de Chennai et dispose d'une conduite à droite, comme toutes les Kwid produites jusqu'à présent. L'Inde reste en effet le seul marché où est assemblée la citadine à bas coûts, avant son adaptation et sa commercialisation au Brésil cette année.

Selon les indiscrétions du magazine India Times, Renault aurait également quatre marchés supplémentaires en ligne de mire. La Kwid aperçue dans Paris est-elle un véhicule de test pour de futures implantations? Joint par téléphone, Renault évoque une voiture acquise par un loueur. 

Les ventes de la citadine se portent très bien en Inde, avec une moyenne de 10.000 exemplaires écoulés chaque mois.
Les ventes de la citadine se portent très bien en Inde, avec une moyenne de 10.000 exemplaires écoulés chaque mois. © Le Tone
P. Ducamp avec Le Tone