BFM Business

L’Isetta revient, elle s’appelle Microlino

Cette toute petite citadine électrique de 2,32 mètres (50cm de moins qu'une Smart) dispose d'une motorisation électrique de 130km d'autonomie.

Cette toute petite citadine électrique de 2,32 mètres (50cm de moins qu'une Smart) dispose d'une motorisation électrique de 130km d'autonomie. - Microlino

Repéré au Salon automobile de Genève, début mars, la Microlino, version moderne du petit œuf roulant, est conçue en Suisse et roule grâce à un moteur électrique.

Créée par Iso Rivolta, l’Isetta a marqué l’histoire de BMW à la fin des années 50. Point de gros six cylindres en ligne rugissant, ni de propulsion, mais une petite bouille toute ronde de 2,28 mètres, une porte à l’avant et un bicylindre de 12ch.

Plus de soixante ans plus tard, l’Isetta renait, enfin une cousine, la Microlino. La société suisse Micro Mobility Systems a dévoilé le prototype au Salon automobile de Genève au début du mois de mars, pour tester le marché. Son fondateur, Wim Outboter, affirme vouloir révolutionner le concept de mobilité urbaine et les transports en ville.

Les 500 premières Microlino ont déjà toutes été commandées.
Les 500 premières Microlino ont déjà toutes été commandées. © Microlino

Dessinée en partenariat avec l’université chinoise ZHAW et le studio suisse Designwerk, la Microlino reprend le look et les couleurs bleu et blanc de l’Isetta, mais a troqué le moteur thermique pour un petit moteur électrique de 12kWet une batterie d’une puissance de 11kWh. Résultat: un usage essentiellement urbain, avec une vitesse maximale de 90km/h et 130km d’autonomie annoncée par Micro Mobility Systems. Soit une concurrente directe du Renault Twizy. La production débutera d’ici un an et demi, car les 500 exemplaires de la première vague de production sont déjà toutes commandées.

Toute petite, l'Isetta n'est cependant pas la plus petite voiture du monde. La voiture avec le titre de voiture la plus minuscule, c'est la Peel P50, un modèle de 4,5ch:

P. Ducamp