BFM Auto

L'Aston Martin DB5 de James Bond (et ses gadgets) entre en production

Aston Martin a lancé la production des 25 répliques de la mythique DB5 de James Bond. L'occasion de découvrir les gadgets qui équiperont ce véhicule pour se la jouer comme 007.

C'est certainement LA voiture idéale pour les fans de James Bond. Aston Martin avait en effet annoncé l'été dernier qu'il allait produire 25 exemplaires de la mythique DB5 de 007. Et la marque britannique vient de dévoiler les premières images des modèles en cours de fabrication.

On y découvre notamment une partie des gadgets qui seront intégrés dans ces DB5 "Goldfinger", premier film dans lequel Sean Connery, premier acteur à avoir incarné l'agent secret, était monté au volant de cette voiture entrée depuis dans la légende.

Des détails qu'Aston Martin ne prend pas à la légère: la marque a ainsi choisi de collaborer avec Chris Corbould, spécialiste des effets spéciaux, détenteur d’un Oscar et qui a travaillé sur 11 films de la série des James Bond, pour les rendre les plus réalistes possibles.

Derrière les phares, de (fausses) mitraillettes.
Derrière les phares, de (fausses) mitraillettes. © Capture d'écran BFM Auto

Parmi ces gadgets, on peut ainsi voir la machine permettant de produire un écran de fumée à l'arrière du véhicule, pour semer des poursuivants un peu trop tenaces. Si cela ne suffit pas, un canon à huile est également caché dans les feux arrière, ainsi que des mitraillettes, derrière les phares à l'avant.

Mais rassurez-vous, il s'agira bien évidemment d'une fausse mitraillette et le canon à huile fera en réalité jaillir de l'eau. Il ne sera de toutes façons pas possible de conduire ces DB5 "Goldfinger" qui ne seront pas homologués pour rouler sur routes ouvertes. 

Les premiers véhicules, produits à l’usine de Newport Pagnell, au centre de l’Angleterre, l’usine originale de la DB5, doivent être livrés en 2020. Pour se l'offrir, la facture est estimée à 3,68 millions d'euros.

La DB5 Goldfinger 007
La DB5 Goldfinger 007 © Capture d'écran BFM Auto
Julien Bonnet