BFM Business

Joyeux anniversaire, Renault 4L

Des visiteurs observent la nouvelle 4L, présentée par Renault le 05 octobre 1961 au salon automobile de Paris, au Grand Palais.

Des visiteurs observent la nouvelle 4L, présentée par Renault le 05 octobre 1961 au salon automobile de Paris, au Grand Palais. - AFP

Il y a exactement 56 ans, un 05 octobre, Renault présentait au salon automobile de Paris au Grand Palais, la 4L. Si sa production s’est arrêtée il y a 25 ans, la petite française reste un modèle mythique de la marque au losange.

En 1961, la 48e édition du salon automobile de Paris ne se tenait pas Porte de Versailles, mais au Grand Palais. C’est dans cet écrin d’architecture qu’il y a exactement 56 ans, le 5 octobre 1961, Renault présentait la 4L.

Rivale de la 2CV sur les routes françaises et européennes, la 4L sort déjà des chaînes de l'usine de l'île Séguin, située à Boulogne-Billancourt juste à côté de Paris, quand elle est présentée sur le salon. Dès l'année suivante, elle devient le modèle le plus vendu en France, et le reste jusqu'en 1965. Elle fait d’ailleurs partie avec la mythique Citroën et la Peugeot 206 des modèles français les plus produits de l’histoire: plus de 8,1 millions entre 1961 et 1992.

La 4L est lancée en 1961.
La 4L est lancée en 1961. © Renault

Renault lance la 4L comme une voiture populaire, robuste et modulable. Les publicités Renault des années 60 la représentent ainsi chargée de courses dans les tous premiers supermarchés qui viennent d’apparaître. Sa banquette arrière, son hayon ou sa version camionnette ont contribué à cette image de voiture tout-usage. Modèle fétiche de La Poste, de la gendarmerie ou encore d'EDF, la 4L incarne "la" voiture française.

A tel point que c’est elle que choisit CNN comme voiture officielle pendant la dernière campagne présidentielle. "On a pris une 4L, l’idée c’était de faire français (rire), a confié Melissa Bell au printemps au quotidien régional Le Journal du Pays d’Auge. Elle est plutôt facile à conduire. Ce n’est pas le confort auquel on est habitué aujourd’hui, mais cela nous rappelle notre jeunesse".

La Renault 4L dans son édition spéciale de 1963, baptisée La Parisienne.
La Renault 4L dans son édition spéciale de 1963, baptisée La Parisienne. © AFP

La 4L inaugure aussi la traction avant pour un grand nombre de Français, à une époque où les modèles sont souvent des propulsions. Sa construction est robuste, avec une boite de vitesse 3 rapports, une carrosserie en tôle très fine et dès 1963, des pare-choc à lamelles. Les moteurs monteront jusqu’à 1100cm3, avec des "moteurs Cléon" en fonte dans les dernières années de production, du nom de l’usine normande de mécanique qui les produit. Au maximum, la 4L affiche une puissance de 34 chevaux.

Comme elle ne fait pas partie des modèles de collection les plus recherchés, ses prix en collection restent raisonnables. De nombreux modèles sont disponibles entre 2500 et 5000 euros, de quoi permettre aux étudiants de partir avec elles chaque année au 4L Trophy. Depuis 1996, des milliers de 4L préparées et conduites par des équipages d'étudiants prennent la route du Maroc pour un grand rallye humanitaire.

Des centaines de participants du 4L Trophy au Maroc.
Des centaines de participants du 4L Trophy au Maroc. © AFP
Pauline Ducamp