BFM Auto

Inspiré par BMW, Renault planche sur un Dacia Duster coupé

-

- - -

Le groupe Renault souhaite faire monter en gamme ses véhicules à bas coûts. Pour y parvenir, le constructeur prévoit de lancer l'an prochain un "crossover-coupé à la façon d'un BMW X4". Un modèle dont seront vraisemblablement privés les clients européens.

Renault planche sur l'avenir de sa gamme low-cost. À l'avenir, ces modèles estampillés Dacia ou Renault -en fonction des marchés- seront plus sexy... mais aussi plus chers! Selon des informations de Challenges, le premier véhicule marquant ce tournant stratégique devrait être révélé fin août lors du salon automobile de Moscou. "Ce sera un crossover-coupé, à la façon d'un BMW X4", précise Sylvain Coursimault, directeur de la gamme "Global Access" de Renault, dans les colonnes du quotidien économique. 

Développé sur la base de l'actuel Dacia Duster, c'est-à-dire sur la même plate-forme que la berline Logan apparue en 2004, ce futur véhicule aura "un positionnement différent", selon un cadre de Renault. Il sera produit chez Renault à Moscou et arrivera en 2019. D'après Challenges, ce futur véhicule sera lancé simultanément en Chine et en Corée, avec quelques différences toutefois.

L'Europe privée de "Duster-coupé" ?

Sur les marchés asiatiques, le "coupé-SUV au look sportif" délaissera l'antique plateforme du Dacia Duster au profit d'une base plus moderne provenant de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Il s'agira de la plateforme CMF-B, soit "celle de la nouvelle Clio", précise Bruno Ancelin, directeur plan produit programmes de Renault, au quotidien économique. 

Ce futur véhicule reprenant stylistiquement une recette initiée en 2008 par BMW puis reprise par Mercedes en 2015, ne devrait pas être commercialisé en Europe occidentale. Sylvain Coursimault indique à Challenges "qu'il n'est pas prévu à horizon visible" que ce modèle roule sur nos routes. Thierry Koskas, le directeur commercial de Renault, se montre moins catégorique, indiquant que "s'il venait en Europe de l'ouest, ce ne serait pas avant 2020".

En 2004, Louis Schweitzer, alors PDG de Renault, affirmait que la Logan ne foulerait jamais le sol hexagonal... la berline low-cost débarquait quelques mois plus tard dans les concessions françaises. 

Antonin Moriscot Journaliste BFMTV