BFM Auto

Il faudrait vendre trois fois plus de Viper par an pour la sauver

Après un premier arrêt de la production en 2010, puis un retour en 2012, la Viper tirera de nouveau sa révérence en 2017, pas assez rentable.

Après un premier arrêt de la production en 2010, puis un retour en 2012, la Viper tirera de nouveau sa révérence en 2017, pas assez rentable. - Fiat Chrysler

Fiat Chrysler a décidé de sacrifier la Viper, la version 2017 sera la dernière. Des tentatives pour sauver la sportive ont été tentées, mais pour qu’elle soit rentable, il faudrait en vendre 2000 chaque année minimum.

Selon le site américain The Truth About Cars (TTAC), un groupe d’investisseurs se serait constitué pour empêcher la disparition de la Dodge Viper. Et aurait vite renoncé, devant l’ampleur de la tâche. Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a en effet annoncé le 22 juin que la production de la Dodge Viper allait s’arrêter, essentiellement pour des raisons financières. Le groupe est endetté et Sergio Marchionne, le patron de FCA, cherche actuellement par tous les moyens à faire entrer du cash. Et il n’en trouvera malheureusement pas sous le capot de la Viper.

Pour tenter de sceller le deal, le groupe se serait rapproché de James Glickenhaus, réalisateur mais surtout grand collectionneur de voitures. "Un groupe d’investisseurs privés voulait acheter la Viper et a approché de FCA, qui était ouvert à la discussion. Ce groupe m’a demandé conseil, je leur en ai donné, confie le réalisateur. Je leur ai conseillé de ne pas conclure ce contrat au final". Ce qui s’est finalement produit, même si TTAC ne sait pas ce qui a réellement pesé dans la décision finale. James Glickenhaus a lui fait ses calculs et les a détaillés au site américain. Selon le réalisateur, il faut vendre trois fois plus de Viper qu’aujourd’hui pour que la production soit rentable, ce qui signifie environ 2000 voitures, contre 650 en moyenne depuis le lancement de l’actuelle génération en 2012. C’est la seconde fois que la supercar Dodge disparait. Jamais deux sans trois?

Pauline Ducamp