BFM Auto

Essai – Crossland X, la plus française des Opel

D’ici la fin de l’été, PSA doit finaliser le rachat d’Opel. Mais la collaboration entre les deux groupes date en fait de 2012. Le Crossland X en est un premier exemple réussi.

Le Crossland X, c’est la plus française des Opel. Ce crossover de segment B (4,21 mètres) partage en effet de nombreux éléments techniques et mécaniques avec le petit Citroën C3 Aircross. De ce mélange franco-allemand naît un modèle familial qui a beaucoup pour devenir populaire dans un segment très concurrentiel.

Pour se démarquer, Opel revendique d’ailleurs pleinement le terme de "crossover" plutôt que de SUV. Dans la gamme, le SUV c’est le Mokka X, plus personnalisable, plus cher, et le modèle le plus familial, plus pratique, c’est le Crossland X (même si les deux modèles portent le X, signe distinctif du SUV chez Opel).

Mais pourquoi… le Crossland X?

En 2012, PSA fut un temps marié à l’Américain General Motors, propriétaire d’Opel. Le Crossland X est né de cette union éphémère, qui s’est arrêtée l’année suivante, en 2013. PSA et GM avaient eu le temps de signer pour trois projets de véhicules: un petit utilitaire, un petit crossover, le Crossland X, et un SUV de taille plus importante, le Granland X, présenté cette semaine.

S’il sera fabriqué dans l’usine historique d’Opel à Rüsselsheim en Allemagne, le petit crossover repose sur de nombreux éléments techniques venus de chez PSA. Plateforme, motorisation, boites de vitesse ou certains éléments comme l’affichage tête haute, tous viennent du groupe français. Ils se retrouvent bien entendu sur le cousin du Crossland X, le Citroën C3 Aircross. Opel a ensuite germanisé ces éléments mécaniques, et chaque marque a bien entendu travaillé de son côté sur le design.

"Au tout début du projet, nos équipes et celles de PSA se sont mis d’accord sur les contraintes liées aux organes mécaniques PSA, ainsi que sur quelques détails, pour ne pas avoir par exemple les mêmes inclinaisons de pare-brise, rappelle Thibaut Doneux, l’un des designers du Crossland X. Nous ne sommes ensuite plus montrés les projets, chacun a travaillé de son côté".

Le résultat donne un crossover de segment B (4,21 mètres) très efficace, aussi bien en termes de prix que d’équipements, comme de comportement routier. Il se démarque sur le segment de ces petits SUV, véritables voitures familiales et populaires.

Détail amusant: Citroën revendique également cette position de petit crossover à volume intérieur important. "Le marché nous titre vers le SUV, mais nous voulions aussi répondre aux attentes de nos clients de monospace, c’était LE challenge sur cette nouvelle génération de SUV", nous expliquait le mois dernier Etienne Menant, le chef de projet/produit du C3 Aircrosss.

Le Crossland X mesure 4,21 mètres de long, contre 4,28 mètres pour le Mokka X. Pourtant, dans le design, le Crossland X parait plus imposant.
Le Crossland X mesure 4,21 mètres de long, contre 4,28 mètres pour le Mokka X. Pourtant, dans le design, le Crossland X parait plus imposant. © -

Au volant

Boite de vitesse automatique (agréable, après une version un peu rétive au départ, peinant à passer en 6e), moteur coupleux et réactif, poste de conduite où tout est à portée de main, à défaut d’avoir du charme, le Crossland X est pratique au quotidien. Sur les routes de Provence, les trajectoires sont précises, ce qui se confirme dans les manoeuvres. Le rayon de braquage permet aisément les demi-tours sur les petites routes.

410 litres c'est le volume minimal du coffre du Crossland X, comme le Citroën C3 Aircross son cousin.
410 litres c'est le volume minimal du coffre du Crossland X, comme le Citroën C3 Aircross son cousin. © -

A côté d’un Mokka X, le Crossland X semble tout de suite plus grand. Ce n’est pourtant qu’une illusion d’optique: le Crossland X ne mesure que 4,21 mètres de long, contre 4,28 mètres pour le Mokka.

"Nous avons voulu maximiser l’espace intérieur, et jouer sur la modularité, souligne Thibaut Doneux. Le vitrage est important, la lumière était importante".

Ce n'est pas tout à f'ait qu'une approche marketing. Dans un paysage de SUV aux vitres en forme de meurtrière, à aucun moment le conducteur comme les passagers ne se sentent enfermés dans le Crossland X. Positionné plus bas que le Mokka, avec une large ouverture de coffre, ce Crossland X se montre très pratique, avec un volume de coffre de 410 litres minimum (dans les standards de la concurrence).
Trois finitions sont disponibles sur le Crossland X, avec une gamme très lisible.
Trois finitions sont disponibles sur le Crossland X, avec une gamme très lisible. © -

"LE" truc en plus: le Wifi à bord

Ce n’est pas une nouveauté chez Opel, mais le constructeur allemand fait partie des rares généralistes à le proposer. La connexion est aussi simple que sur une Box internet classique. Pour trouver le mot de passe, rien de plus simple qu’un petit appel à la conciergerie, via le service connecté et assistant personnel d’Opel, OnStar. Service d’appel d’urgence, diagnostic du véhicule, géolocalisation ou réservation de restaurant, le bouquet de services assiste au quotidien le conducteur. Le rapport qualité/prix est intéressant: 500 euros pour le pack Navi 5.0IntelliLink avec notamment l’écran 8 pouces tactiles et la cartographie 3G en Europe. OnStar est lui disponible de série.

-
- © -

"LE" chiffre: 350

C’est en euros le prix de l’affichage tête haute (en option donc sur notre finition, comme sur l’entrée de gamme, de série sur Ultimate, la plus haute finition). C’est l’un des exemples du très bon rapport qualité/prix du Crossland X. Très clair, bien positionné, l’affichage tête haute fait partie des équipements d'ordinaire plutôt disponibles sur les modèles premium, mais qui trouvent ici toute son utilité sur un modèle destiné aux trajets du quotidien.

Notre version à l’essai: Opel Crossland X en finition milieu de gamme Innovation équipée du moteur 1.2 turbo essence EcoTec de 110 chevaux BVA6, 26.470 euros avec options

Pauline Ducamp