BFM Auto

En Belgique, laisser tourner son moteur à l’arrêt va coûter cher

A partir du 1er mars, les automobilistes qui ne coupent pas leur moteur à l’arrêt, par exemple quand ils attendent un passager, risqueront 130 euros d’amende.

C’était déjà interdit, mais désormais, cela coûtera plus cher aux automobilistes. A partir du 1er mars, en Wallonie, les conducteurs qui ne coupent pas leur moteur quand leur voiture est à l’arrêt, se verront en effet infliger une amende de 130 euros, rapporte la chaîne belge RTL.

Laisser tourner son moteur, en attendant un passager par exemple, était déjà interdit. Les policiers pouvaient déjà verbaliser les automobilistes. Montant de l’amende jusqu’à présent: 58 euros. Le Code de la route stipule ainsi dans son article 8.6 que "les conducteurs doivent veiller à ne pas laisser le moteur en marche au point mort sauf en cas de nécessité".

130 euros au lieu de 58

La règle ne s’applique bien entendu pas lorsque le véhicule se trouve dans les embouteillages, ou à un feu rouge, moteur allumé. Mais la formulation reste vague, et le texte ne semble pas vraiment respecté.

"Ce type de constatation n’était pas une priorité au point de vue du Code de la route. Désormais, il s’agira d’une infraction environnementale, explique sur RTL un porte-parole du ministre wallon Carlo di Antonio, à l’origine de ce durcissement de législation. Ce changement a pour conséquence que les agents constatateurs régionaux et communaux, compétents en matière d’infractions environnementales, pourront également constater ces infractions. Les policiers restent eux-mêmes compétents".

Les autorités wallonnes ont donc choisi de doubler le montant de l’amende, dans le cadre de la lutte contre les émissions de CO2. En 2016, elles avaient estimé que si chaque automobiliste réduisait de 5 minutes le temps passé moteur allumé, "164 millions de litres de carburant" pourraient être économisés et "près de 380.000 tonnes les émissions de C02" ne seraient pas rejetées dans l’atmosphère. Une campagne d'information avait notamment été lancée en 2016 pour inciter les parents à couper le moteur de leur voiture, aux abords des écoles, en attendant leurs enfants.

Pauline Ducamp