BFM Business

Dieselgate: Renault mis en examen pour "tromperie"

Dans un communiqué, le groupe Renault indique que Renault S.A.S a été mis en examen ce 8 juin pour tromperie dans le cadre de l'information judiciaire ouverte le 12 janvier 2017 suite au "dieselgate".

C'est Renault qui l'annonce: l'entreprise a été mise en examen pour tromperie, indique-t-il dans un communiqué. Cette décision fait suite à l’information judiciaire ouverte le 12 janvier 2017 concernant certains véhicules diesel d’anciennes générations.

L'entreprise précise qu'elle reste "présumée innocente" et qu'elle "conteste avoir commis la moindre infraction et rappelle que ses véhicules ne sont pas équipés de logiciels de fraude aux dispositifs de dépollution".

Pour le moment, l'entreprise "devra déposer un cautionnement de 20 millions d’euros dont 18 millions d’euros pour l’éventuel paiement des dommages et des amendes et donner une garantie bancaire d’un montant de 60 millions d’euros pour indemniser les éventuels préjudices".

>> Plus d'informations à venir

AKM avec AFP