BFM Business

Départs en vacances: le café favorise bien la vigilance au volant, selon une étude

Le café favorise bien la vigilance et combat dans la durée la somnolence au volant, première cause de mortalité sur autoroute, selon une étude publiée ce jeudi par l’association Assurance Prévention.

Le café favorise bien la vigilance et combat dans la durée la somnolence au volant, première cause de mortalité sur autoroute, selon une étude publiée ce jeudi par l’association Assurance Prévention. - JEFF PACHOUD / AFP

Le café favorise bien la vigilance et combat dans la durée la somnolence au volant, première cause de mortalité sur autoroute, selon une étude publiée ce jeudi par l’association Assurance Prévention.

Une pause toutes les deux heures maximum, et pourquoi pas un petit café pour rester alerte la suite du trajet, deux bons conseils alors que de nombreux Français prendront la route des vacances le week-end prochain.

Selon une étude dévoilée ce jeudi par l’association Assurance Prévention, la consommation de café "prévient de manière très efficace l'apparition d'un état de somnolence accidentogène ainsi que la survenue de micro-sommeils" pendant "au moins deux heures". L’association rappelle que la somnolence au volant est la première cause de mortalité sur autoroute.

L’influence positive du café

Cette étude a été menée par le cardiologue et nutritionniste Frédéric Saldmann et le médecin endocrinologue Fabrice Bonnet. Sur les 75 conducteurs évalués, un premier groupe contrôle a consommé un "expresso décaféiné", un deuxième un "double expresso" et le troisième une "boisson caféinée", avant de s'installer dans un simulateur de conduite où leurs comportements ont été observés grâce à une auto-évaluation, un système de contrôle visuel et des exercices de freinages inopinés.

50% des conducteurs ayant consommé un expresso décaféiné ont présenté des épisodes de micro-sommeil au cours des deux heures de conduite, contre 25% des participants ayant bu une boisson caféinée et 3% des consommateurs de double expresso. Le taux de caféine étant le même dans le groupe "café" et dans le groupe "boisson caféinée", "la caféine seule ne permet pas d'expliquer la différence entre ces deux groupes", précise l'étude.

"Le café ne donne pas qu'un coup de fouet. Nous souhaitons maintenant étudier quelles molécules expliquent ce résultat, afin de savoir si les Français qui n'en boivent pas peuvent profiter de ces bénéfices grâce à d'autres boissons", explique le docteur Saldmann à l'AFP.

Attention cependant à ne pas se reposer sur le seul thermos de café pour éviter la somnolence au volant. Stéphane Pénet, administrateur d'Assurance Prévention, précise ainsi que la consommation de café "ne compense pas le manque de sommeil" et ne dispense pas les conducteurs d'autres mesures de prudence, notamment "de pauses régulières, d'une bonne hydratation et de repas légers". Dès les premiers signes de fatigue, il est recommandé de s’arrêter pour une pause. Il est bien sûr conseillé de partir reposé, après une bonne nuit de sommeil.

Un repas équilibré pour éviter la somnolence

Une précédente recherche publiée par les mêmes auteurs en 2020 avait esquissé le "repas optimisé" pour combattre la somnolence au volant. Concombres, radis, endives ou tomates permettent, grâce à leur forte teneur en eau, une hydratation progressive. Le poisson blanc, l'omelette au blanc d'oeuf ou le blanc de poulet mobilisent moins d'énergie qu'une viande rouge pour être digérés, ce qui évite l'effet "montagnes russes, coup de forme, coup de pompe", souligne le Dr Saldmann.

Pauline Ducamp
https://twitter.com/PaulineDucamp Pauline Ducamp avec AFP Cheffe de service BFM Auto