BFM Business

La prochaine monoplace de Formule E pourrait ressembler à ça

Les monoplaces de la saison 2018/2019 de Formule E pourraient ressembler à ce prototype de la société Spark Racing.

Les monoplaces de la saison 2018/2019 de Formule E pourraient ressembler à ce prototype de la société Spark Racing. - Top Gear - BBC

Spark Racing, la société qui fournit toutes les écuries de Formule E en monoplaces, a dévoilé les premières images de la voiture de la saison 2018/2019. De quoi convaincre tous les sceptiques que la Formule E a toute sa place dans le panthéon du sport automobile

La saison 2018/2019 de Formule E représentera un vrai tournant pour ce nouveau championnat, apparu en 2014. Tout d’abord, les monoplaces parcoureront deux fois plus de distance qu’actuellement, et les pilotes n’auront plus besoin de changer de voitures à mi-course. Ensuite, le futur look des monoplaces donne vraiment très envie de s’intéresser à ce sport. Spark Racing Technology, qui construit depuis le début le châssis utilisé par l’ensemble des écuries, a en effet dévoilé les images de la SRT05e, qui prendra pour la première fois le départ en 2018.

Le poids de batteries a priori plus lourdes car plus puissantes est un des enjeux techniques de la saison 2018/2019.
Le poids de batteries a priori plus lourdes car plus puissantes est un des enjeux techniques de la saison 2018/2019. © Top Gear - BBC

Alors que les monoplaces actuelles rappellent à bien des égards celles de Formule 1, la SRT05e (son nom de code) prend définitivement un air futuriste pour s’en démarquer. Cette saison déjà, l’aileron avant des Formule E avait été profondément modifié, pour des questions de sécurité notamment, mais aussi pour donner une véritable identité visuelle à la voiture. L’un des enjeux est bien là: se démarquer de la discipline reine du sport automobile depuis les années 70.

Une monoplace de Formule Renault e-Dams engagée cette saison 2016/2017.
Une monoplace de Formule Renault e-Dams engagée cette saison 2016/2017. © Patrick GOSLIN - Renault

Côté technique cette fois, cette voiture devra aussi supporter une batterie plus lourde, car les arrêts au stand n’existeront plus. La voiture devra tenir toute la durée de la course. Spark a développé cette monoplace en collaboration avec Dallara, les écuries pouvant ensuite apporter quelques modifications aérodynamiques. "La nouvelle SRT05e représente de considérables progrès dans le monde de la course électrique", a confié Spark à nos collègues de Top Gear UK.

Après 2 courses, la saison de Formule E est actuellement dominée par le pilote suisse Sébastien Buemi, de l'écurie Renault e.Dams. La prochaine course aura lieu le week-end prochain, le 18 février, à Buenos Aires en Argentine. Pour revoir les monoplaces dans les rues de Paris, sur le circuit des Invalides, il faudra attendre le 20 mai.

Pauline Ducamp avec Top Gear