BFM Business

Genève 2017: la première Bentley électrique pourrait bien ressembler à ce cabriolet

A Genève, Bentley a dévoilé son concept car EXP 12 Speed 6e, un cabriolet 2 places aux performances de supercar et, surtout, zéro émission.

Si supercars et hypercars se conjuguent désormais à l'électrique, le monde du luxe ne pouvait échapper à cette tendance. Au salon de Genève, Bentley vient ainsi de dévoiler sa première voiture respectueuse de l'environnement: l'EXP 12 Speed 6e. 

Alors bien sûr, venant de la marque de luxe britannique, il ne faut pas s'attendre à une concurrente du Renault Twizy ou de la Nissan Leaf. Non, Bentley préfère proposer un cabriolet deux places qui fait plutôt penser à une Aston Martin V8 Vantage Roadster. 

L'"EXP 12 Speed 6e" (entre nous on peut l'appeler l'"EXP 12") reste pour le moment un concept car. De l'extérieur, on se dit simplement qu'il s'agit d'une version cabriolet d'un précédent concept Bentley, un certain EXP 10 Speed 6, déjà présenté à Genève en 2015.

Les lignes et les phares de ce concept devraient inspirer les futurs modèles de Bentley
Les lignes et les phares de ce concept devraient inspirer les futurs modèles de Bentley © Top Gear BBC

Evolution subtile du design

Mais cette jolie enveloppe nous montre surtout la forme que pourrait prendre la première Bentley électrique, sans pour autant s'éloigner trop esthétiquement de ce qui abritait traditionnellement un douze cylindres. 

"Vous êtes comme libéré des contraintes techniques du moteur thermique, a indiqué à nos confrères de Top Gear UK le responsable du design extérieur de la marque, JP Gregory. Vous n'avez pas besoin d'une grille de calandre aussi grande à l'avant et vous pouvez jouer sur ce genre de choses. Mais nous nous sommes dit à un moment que si nous abandonnions cette grille, nous perdrions l'identité de Bentley."

On retrouve donc tous les marqueurs Bentley: l'imposante grille de calandre à effet nid d'abeille à l'avant, les double phares ronds ou les B ailés apposés un peu partout. Mais cette EXP 12 a bénéficié aussi de détails spécifiques pour bien la distinguer. On peut ainsi remarquer des insertions de cuivre sur la grille de calandre et sur le logo Bentley à l'avant, un thème qui se poursuit à l'intérieur, où tout n'est que luxe dans l'usage des différents matériaux. La structure principale de la portière a par exemple été taillée dans une seule pièce de bois.

Toujours à l'intérieur, on remarquera les espaces clairement (et richement) séparés entre le conducteur et son passager et ce volant qui semble porter fièrement son habillage en cuir rouge et ses détails chromés.

"Nous voulions faire quelque chose dans l'esprit 'concept car', et je pense que c'était pour nous l'occasion de donner une véritable ouverture sur le monde à un véhicule cabriolet", souligne le designer de Bentley. 

Londres-Paris en e-Cab

Pour ce concept, Bentley ne donne en revanche aucun détail côté motorisation et capacité des batteries. On peut tout de même se risquer à anticiper une transmission intégrale et un minimum de 600 chevaux avec gestion intelligente du couple. Côté autonomie, Bentley indique simplement qu'il sera possible de rallier Paris depuis Londres, ce qui correspondrait à 300 miles, soit 480 km sous la pédale. 

L'absence d'un appréciable mais imposant W12 a en outre permis aux designers de donner une certaine élégance à cette Bentley. Le porte-à-faux - l'espace entre le nez de la carrosserie et la roue avant) a notamment été raccourci et le capot se retrouve relativement bas, du jamais vu sur les modèles de la marque britannique. 

L'intérieur particulièrement luxueux de ce concept EXP 12
L'intérieur particulièrement luxueux de ce concept EXP 12 © Top Gear BBC

Autres détails importants à souligner à l'intérieur. Le passager peut profiter de son propre écran pour surfer sur internet et gérer ses mails ou son agenda. Côté conducteur, l'écran des compteurs peut se fondre dans la planche de bord, il se déploie ou se range à l'allumage et à l'extinction du véhicule (voir la vidéo en bas de l'article). 

Assistant en hologramme

Concernant le long écran tactile au centre, entre le conducteur et son passager, peut faire apparaître son propre domestique en hologramme. Oui Bentley a ainsi voulu donner apparence humaine à l'intelligence artificielle qui permettra de communiquer avec son véhicule. Peut-être sera-t-il un jour possible d'assister à un meeting de Jean-Luc Mélenchon depuis son EXP 12, même si le leader de "la France insoumise" n'est a priori pas la tasse de thé des propriétaires de Bentley!

Que ce concept débouche ou non sur une version de série, l'électrification est en tout cas en marche chez Bentley. Le SUV Bentayga sera ainsi décliné en version hybride rechargeable dès 2018. Les lignes et les détails de cet EXP 12 devraient également être au coeur du nouveau style des prochaines Bentley.

Julien Bonnet, avec Top Gear