BFM Business

Comment Uber va contrôler le port du masque par les passagers

L'application permet de vérifier le port du masque

L'application permet de vérifier le port du masque - Uber

Uber ajoute une fonction du contrôle de port du masque du passager, complétant la fonction déjà en place pour les chauffeurs.

Dans les taxis et VTC, le port du masque est obligatoire pour les chauffeurs et les passagers. Dans un contexte de hausse du nombre de cas positifs en France, le géant des VTC renforce son dispositif de contrôle du bon respect de ce pillier des gestes barrières.

Un contrôle automatisé via l'appli

A l'image de ce qui avait été mis en place pour les chauffeurs à la sortie du confinement, en mai dernier, Uber va désormais contrôler le port du masque par le passager. Un contrôle qui visera les utilisateurs signalés lors d'une précédente course.

"Si le chauffeur a annulé la course précédente car le passager ne portait pas de masque, ce passager devra montrer, au moment de la commande de sa prochaine course sur Uber, qu’il porte bien son masque. Il devra se prendre en photo et la technologie d’Uber pourra déterminer la présence ou non d’un masque sur son visage. Après vérification en quelques secondes, la commande de la course sera alors lancée", explique un communiqué diffusé par Uber.

Une vidéo permet de visualiser le déroulé du processus de contrôle via l'application, qui précise d'ailleurs que "vos photos ne sont jamais communiqués à votre chauffeur".

"Les chauffeurs et passagers qui ne respectent pas de manière répétée ces mesures pourront perdre l’accès à l’application Uber", ajoute le communiqué.

Aide à l'installation de paroi de séparation

L’entreprise indique aussi qu'elle continue de "distribuer gratuitement aux chauffeurs du matériel de protection et de désinfection". Au total, 500.000 masques et 15.000 boîtes de lingettes désinfectantes auraient déjà été distribués aux chauffeurs Uber depuis le début de la pandémie.

Un partenariat avec l'entreprise Fixico doit également permettre aux chauffeurs de s'équiper d'une paroi de séparation à moindre coût. L'achat de la paroi est facturé 58 euros au lieu de 99 euros, et l'installation revient à 12 euros, soit 70 euros au total. Un coût final réduit à 20 euros car Uber indique rembourser les chauffeurs à hauteur de 50 euros.

https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto